10
LA NOUVELLE ÉDITION | Décembre 2012
Après avoir connu des années difficiles
dans les décennies 80 et 90, l’arrondis-
sement Sud-Ouest relève la tête. On
remarque un développement sans
précédent avec en point central le pro-
jet Griffintown. Des finances qui vont
mieux, un maire qui prône la concerta-
tion avec les citoyens. Bref, le tableau
est positif dans un contexte morose
pour une bonne partie du reste de l’Île.
«
Nous sommes dans une phase de fort
développement et nous voulons plus que
tout partager les projets avec nos citoyens
par le biais de larges consultations publi-
ques. L’avenir appartient à tous, pas à un
seul homme et nous recherchons à redon-
ner un sentiment d’appartenance avec une
vision d’avenir », confie Benoît Dorais,
maire de l’arrondissement Sud-Ouest. Le
ton est donné !
L’heure des grands projets
Dans l’arrondissement, on en parle presque
plus que de cela : Griffintown. Et c’est par-
faitement justifié quand on sait qu’il s’agit
de la construction de plusieurs centaines
d’unités de condominiums. Pourtant,
Benoît Dorais tient à apporter quelques
précisions : « Si Griffintown va permettre
d’étendre de manière importante le parc
résidentiel de l’arrondissement, la motiva-
tion de la municipalité est d’en
faire avant tout un lieu de vie et
d’activités et non pas juste une
cité dortoir. Pour mener à bien
cette ambition, nous mettons
l’emphase sur le commerce en
réservant de nombreux espaces
à une activité locale. Il nous
parait important de permettre
aux citoyens de trouver dans
l’environnement proche tout ce
dont ils ont besoin au quoti-
dien. De la même manière, nous privilé-
gions également un aménagement urbain
qui offrira une qualité de vie aux résidants :
espaces verts, activités ludiques, culture…
Nous nous assurons que l’environnement
immédiat devienne une extension de l’ha-
bitation ».
Pour ce faire, l’arrondissement prévoit des
pistes cyclables, l’élargissement des trottoirs
et une limitation des espaces
de stationnement. « Il faut que
ce secteur soit vivant et dyna-
mique ».
Avec plus de 7 000 unités pré-
vues, Griffintown est le plus
important projet de dévelop-
pement résidentiel de l’île
et les élus locaux n’ont pas
l’intention de tomber dans le
piège de la ville morte.
Et l’économie dans tout ça ?
Benoît Dorais nous l’assure : le commerce et
les activités économiques ne sont pas en res-
te. L'arrondissement s'est engagé à redyna-
miser ses trois principales artères commer-
ciales : la rue du Centre, le boulevard Monk
et la rue Notre-Dame. L'objectif est d'offrir
des services commerciaux diversifiés, d'amé-
liorer la qualité de vie des résidants, mais
également de protéger le patrimoine, de
mettre en valeur les façades et l'image exté-
rieure des commerces. Grâce au programme
de subvention PR@M-Commerce, les com-
merçants de ces artères peuvent réaménager
leurs locaux afin de bien répondre aux
besoins de la clientèle. Et ça marche !
«
Sur la rue Notre-Dame, nous avons
constaté une augmentation de 40%de nou-
veaux commerces ou commerces en rénova-
tion. Les gens d’affaires investissent et cela
prouve qu’ils ont confiance en l’avenir. Sur
cette artère, cela représente 62 commerces
enmutation. Parallèlement, nous recensions
26
commerces en 2011 sur la Pointe Saint-
Charles. En 2012, nous en comptons 37 »,
affirme Benoît Dorais avec satisfaction.
Une leçon de démocratie
Lors de notre entretien avec le maire Benoît
Dorais, nous avons constaté une grande
ouverture d’esprit ainsi qu’un dynamisme
et une confiance en l’avenir sans faille. Mais
ce qui nous a le plus marqué, c’est cette
volonté largement affichée de concertation,
de travail en symbiose avec la population.
«
Des projets, nous en avons beaucoup et
cela représente un renouveau pour notre
secteur. En tant qu’élus, nous nous devons
d’analyser les erreurs qui ont été faites par le
passé. Nous devons être des visionnaires
parce que nos réalisations vont bien plus
loin que dans un avenir proche. Dans des
projets aussi importants que Griffintown,
nous allons laisser une trace pour des
décennies Nous devons penser au dévelop-
pement mais aussi aux possibilités d’acti-
vités économiques, au bien être et à l’en-
vironnement, à la culture. La vie ce n’est
pas seulement vivre entre quatre murs, si
confortable soient-ils ».
Arrondissement Sud-Ouest
Une approche visionnaire et concertée
Benoit Dorais
Maire de l’arrondissement du Sud-Ouest
Vice-président du comité exécutif de la Ville de Montréal
Membre du Conseil d’agglomération de Montréal
ville.montreal.qc.ca/sud-ouest
311
projets
d’affaires
Benoît Dorais, Maire