5
LA NOUVELLE ÉDITION | Décembre 2012
Richard Legault,
C.R.I.A.
Ressources humaines
Saine gestion
Relations du travail
4059,
rue hochelaga,
Montréal (Qc) h1W 1K4
téléphone : 514 848-1717
télécopieur : 514 848-6119
COMMUNICATION
Apprivoiser son trac
Vous aimeriez vous débarrasser définitivement du
trac qui vous serre les entrailles avant de parler en
public? Vous savez, cette émotion qui donne un
trémolo à votre voix, qui fait trembler vos genoux
et ralentir les échanges entre vos neurones.Vouloir
s’en débarrasser est légitime, mais est une erreur
de tactique. La meilleure façon consiste à appri-
voiser son trac et à le comprendre.
Le bon trac est nécessaire à votre performance et
à votre succès lors de vos prises de parole en pu-
blic. Pourquoi? Parce qu’il est à la mesure de votre
désir de réussir. Il est le signe que vous désirez vous
dépasser. Il exprime l’énergie qui vous poussera à
accomplir des choses que vous ne pouviez imagi-
ner. C’est un tremplin.Alors, comment se fait-il qu’il
puisse aussi vous paralyser et vous faire perdre
toute crédibilité? Parce que vous le laissez vous do-
miner et prendre toute la place dans vos pensées.
Plus vos symptômes et vos peurs deviennent vos
principales préoccupations, plus vous donnez du
pouvoir à vos émotions négatives et les amplifiez.
C’est alors qu’un défi stimulant peut se transformer
en véritable enfer, insomnie et anxiété. Le trac est
très utile, mais à bonne dose. N’avoir aucun trac
est un signe de manque d’intérêt et d’enthou-
siasme qui sera interprété par votre public comme
de l’arrogance et de la nonchalance. Mais un trac
bien maîtrisé saura être un allié indispensable à
une bonne performance.
Définissons le trac…
Voyons comment le Petit Robert définit le trac :
«
Peur ou angoisse irraisonnée que l’on ressent
avant d’affronter le public, de subir une épreuve,
et que l’action dissipe généralement. »
Deux mots clés : « irraisonnée » et « action ».
Irraisonnée
Il y a cinq minutes, tout allait bien. Puis, parce que
l’on vous demande de donner votre opinion de-
vant vos collègues, vous perdez tous vos moyens.
Qu’est-ce qui a changé? La réalité est la même,
vous connaissez le sujet, vous êtes face aux mêmes
collègues que vous côtoyez tous les jours et, pour-
tant, votre cœur bat comme si votre vie était en
jeu. Plusieurs mécanismes psychiques expliquent
que, même si la réalité ne justifie pas que vous
réagissiez ainsi, vos émotions sont pourtant bien
réelles. Votre jugement est influencé par plusieurs
phénomènes : le tri d’informations qu'effectue
votre cerveau selon vos préoccupations et vos pré-
jugés, les pensées que votre petit démon intérieur
vous souffle à l’oreille, une grille d’évaluation
erronée, etc. Tous les symptômes désagréables qui
vous assaillent proviennent de votre imagination
et des scénarios que vous créez dans vos pensées
qui donnent de l’importance à vos peurs. Nous
pouvons donc en conclure que notre stress n’est
pas dû à la réalité, mais au regard que nous posons
sur elle. D’ailleurs, un philosophe du premier siècle
avant Jésus-Christ a écrit : « Si un événement te
chagrine, ce n’est pas lui, c’est le jugement que tu
portes sur lui qui te trouble. »
Action
Passer à l’action est la clé pour désamorcer les
craintes qui vous tiraillent le ventre et paralysent
votre esprit. En portant votre attention sur des
choses concrètes, vous calmerez les pensées
négatives qui vous entraînent dans un tourbillon
d’émotions déstabilisantes. Par exemple, concen-
trez-vous sur ce que vous pouvez faire pour bien
vous préparer, faites des exercices de respiration,
pratiquez à voix haute, discutez avec les specta-
teurs, etc. En portant plus d’attention à votre
environnement au lieu d’accorder une importance
démesurée à ce que vous vivez, tranquillement,
votre esprit s’apaisera et vos idées deviendront
plus positives. Parfois, faire de l’exercice cardio-
vasculaire intense s’avère nécessaire pour que
nous reprenions le contrôle sur notre énergie et
que nous soyons en mesure de nous concentrer
sur le moment présent.
Donc, en démystifiant ces pensées qui vous
empoisonnent la vie, vous saurez maitriser vos
émotions et ainsi réaliser des présentations à la
hauteur de vos capacités. Par définition, le trac
n’est qu’un état momentané. Alors, lorsque vous
serez en action, il se dissipera. Jamais quelqu'un
n'en est mort, alors… à vous de jouer!
ANNIE BIENVENUE
ANNIE BIENVENUE
Coach d’affaires, formatrice
et conférencière en communication
450 444-3879
Annie aide les exécutifs, les directeurs,
les consultants, les vendeurs, bref toutes
les personnes qui désirent prendre la parole
de façon plus percutante, à diminuer leur
stress, développer leur charisme et ultime-
ment s'amuser en face de leur audience.
PARLER EN PUBLIC…UN ART QUI S’APPREND!