8
Dans l’arrondissement de Verdun, on
dit : « Quand Wellington va, tout va ! ».
C’est là l’indice de l’importance que
revêt le commerce de proximité pour
l’arrondissement. D’ailleurs, parce que
Wellington est une des artères les plus
dynamiques du secteur, toutes les
attentions lui sont portées grâce entre
autres à la SDC PromenadeWellington.
La PromenadeWellington
Créée en août 1997, la Société de dévelop-
pement commercial Wellington a pour but
de promouvoir le développement des
affaires sur la rue Wellington et par consé-
quent de contribuer au dynamisme écono-
mique de l’arrondissement de Verdun.
Située au cœur de l’arrondissement, la pro-
menade Wellington s’étend du boulevard
Lasalle à l’est à la 6ème avenue à l’ouest. La
mission est ambitieuse : soutenir les deux
cent cinquante commerçants de la rue Wel-
lington dans leur développement d’affaires.
Pour cela de grands moyens sont mis en
œuvre : représentation des membres et de
leurs intérêts, formations, informations,
promotion mais pas seulement. La SDC a
pour vocation d’améliorer la qualité de vie
et de l’esthétisme du secteur. La Promenade
Wellington collabore également avec de
nombreux partenaires dont les organismes
de développement économique locaux et
naturellement l’arrondissement de Verdun,
qui représente son plus grand allié. De mul-
tiples projets commerciaux à caractère
socioculturel qui contribuent au dynamis-
me de la rue sont organisés afin, entre
autres, d’augmenter la visibilité de l’artère,
d’accroître l’achalandage tout en amélio-
rant le service à la clientèle et l’apparence
des commerces pour qu’à long terme, la
Promenade Wellington soit reconnue pour
son cachet multiculturel, son ambiance
chaleureuse et ses boutiques attrayantes.
CLD, l’outil des entrepreneurs
L’arrondissement de Verdun se développe
beaucoup sur le plan résidentiel depuis
quelques années.Mais le volet résidentiel ne
doit pas être le seul à être privilégié. Verdun
doit aussi être un centre d’activités écono-
miques. Pour assurer le maintien et le déve-
loppement de ces activités, le CLD veille et
propose une multitude de services permet-
tant d’apporter des ressources très impor-
tantes à l’entrepreneuriat du secteur.
Que ce soit une aide à l’élaboration du plan
d’affaires ou de l’étude de marché dans le
cadre d’un démarrage d’entreprise, un sou-
tien à la mise en place pour une entreprise
modélisée sur l’économie sociale, un
accompagnement dans la relève d’entrepri-
se, le développement d’affaires par le biais
de réseautage par exemple, la formation ou
encore le mentorat, le CLD apporte une
aide précieuse à tous les acteurs écono-
miques installés ou désirant s’installer à
Verdun.
L’arrondissement en pleine
effervescence
Du côté des autorités municipales, on se
satisfait. Verdun magnétise grâce à des pro-
jets de développement résidentiel d’enver-
gure et on veut continuer sur la lancée en
proposant un cadre de vie amélioré.
Parmi les projets en cours, on relève ce qui
fait la fierté des élus : l’agrandissement et la
conversion de l’édifice Guy Gagnon. Il
deviendra un nouveau lieu de diffusion cul-
turelle, incluant une salle de spectacle de
niveau professionnel, qui sera construit à
quelques mètres du fleuve. Le projet prévoit
également le réaménagement et l'agrandis-
sement de l'École de cirque de Verdun. Glo-
balement, le projet vise la création d'un pôle
des Arts de la scène et du cirque à Verdun.
L'ancien aréna sera réaménagé et légère-
ment agrandi pour mieux accommoder les
studios B et A existants. Dès l'automne
2013,
la salle de spectacle pourra offrir entre
368
et 444 sièges fixes et rétractables, selon
la forme de spectacle qui y sera présentée.
Elle œuvrera en symbiose avec la
Cité du
cirque la Tohu
pour la recherche de spec-
tacles.
L’artère commerçante principale : Wel-
linngton, est au cœur des préoccupations et
ces derniers jours, s’est amorcée une
réflexion autour de ce thème avec la partici-
pation de divers intervenants clés de tous les
secteurs d’activités de l’arrondissement.
Située en bordure du fleuve Saint-Laurent,
la Maison Nivard-De Saint-Dizier repose
sur le plus grand site archéologique préhis-
torique jamais découvert sur l’île de Mont-
réal révélant une occupation amérindienne
qui remonte entre 5 500 ans et 4 200 ans
avant aujourd’hui. Cet édifice est mainte-
nant ouvert au public durant l’été.
Jean-Claude Bataille
Miser sur le développement commercial
LA NOUVELLE ÉDITION | Décembre 2012
Félicitations à Sara,
Choi-See et Geneviève,
semi-finalistes au prestigieux
Contessa pan-canadien de
Toronto.
Bravo!