QUI DÉCIDE 2013
12
LA NOUVELLE ÉDITION | Janvier 2013
Dans de nombreux domaines d’af-
faires, c’est l’imagination et la créati-
vité qui ouvrent la voie du succès. Pour
exemple, nous braquons nos projec-
teurs ce mois-ci sur une entreprise
dynamique qui œuvre dans un domai-
nedepointe et qui, grâce à l’inventivité
de son créateur, Patrick Brassard, ne
connaît pas la crise.
Une niche
technologique
La passivation, voilà un
terme barbare qui aux
oreilles du nov ice
n’éveillera certainement
pas un grand engoue-
ment. C’est pourtant une
technologie essentielle
utilisée dans certains
domaines très pointus.
Les domaines d’applica-
tions de cette technique
sont nombreux et touchent à des secteurs
sensibles tels que les transports, l’industrie
pharmaceutique, l’industrie alimentaire, etc.
Créée en 2004, Passive-Action est le fruit de
la mise en œuvre de solutions industrielles
appliquées alors que Patrick Brassard
œuvrait dans le domaine de l’acier inoxy-
dable, la filtration et l’automatisation. « J’ai,
à cette époque, été confronté à un problème
de contamination qui m’a forcé à trouver
des solutions. Pour régler ce problème, la
technologie de la passivation a été appliquée
mais il m’a fallu la développer pour
atteindre une qualité de travail satisfaisante.
C’est de là que tout est parti ».
Les acquisitions importantes témoignent de
la vitalité constante de la compagnie. En
2007,
Patrick Brassard fait l’acquisition des
Industries Dalpro, le leader de l’époque au
Québec en passivation. En
décembre dernier, c’est au
tour de la division électro-
polissage et placage au zinc
de Filochrome à Joliette
d’enrichir les services de
pointes en ajoutant une
technologie et un savoir-
faire perfectionnés au fil
du temps.
Le chemindu succès
Très rapidement, Patrick
Brassard se forge une répu-
tation fort enviable qui lui permet de rem-
porter de nouveaux marchés : « Notre force,
ça a été tout d’abord d’être dans une niche
économique et de pouvoir garantir à nos
clients un niveau de perfection inégalé. Cela
nous a mené à compter parmi nos clients de
grands noms tels que Alstom, Bombardier,
Hydro-Québec, la ville de Montréal, Ultramar,
Pétro-Canada pour ne citer que ceux-là ».
Et le succès ne se limite pas qu’au Québec.
L’entreprise exporte son savoir-faire au
Labrador, en Onta-
rio, au Nouveau-
Brunswick… Et en
2007,
c’est la consé-
cration avec l’attri-
bution d’un prix au
Gala ESTim organisé
par la Chambre de
Commerce de l’Est
de Montréal puis, en
2008,
le prix de la
jeune entreprise de la
Banque de Dévelop-
pement du Canada.
Investir dans la recherche
L’un des secrets de la réussite et surtout de
la pérennisation d’une entreprise, c’est
d’innover, d’investir sur l’avenir. Patrick
Brassard a parfaitement compris ce princi-
pe, ce qui lui a permis de développer son
entreprise de manière très importante :
«
Nous venons d’accroître notre capacité de
production tout en optimisant l’espace de
16 000
pieds carrés de notre usine et nous
comptons aujourd’hui 18 employés. Nous
avons donc une belle structure, mais il est
évident que l’on ne peut se reposer sur ses
lauriers trop longtemps. Chaque année,
nous investissons dans la recherche et le
développement afin d’offrir des services de
plus en plus pointus. Nos clients exigent un
soin particulier et la compétitivité passe par
une parfaite maîtrise des enjeux technolo-
giques ».
Il est à noter que les services spécialisés offerts
par Passive-Action comportent également
l’électropolissage, le placage au zinc, le polis-
sage mécanique, l’identification positive de
matériel (PMI), l’inspection des surfaces,
la désoxydation/détartrage (échangeurs de
chaleurs, bouilloire à vapeur), l’analyse et la
filtration d’huile.
À 38 ans, Patrick Brassard est un homme
heureux et confiant en l’avenir. La crise ? Elle
est bel et bien passée par là, mais il a su
s’adapter, trouver de nouveaux marchés
et investir alors que beaucoup auraient
«
dégraissé ». Pour preuve, Passive-Action
vient d’investir un demi-million de dollars en
équipements. Aujourd’hui, l’entreprise
cherche à exporter son savoir-faire. Certaines
pistes ont été suivies au Mexique, on parle
aussi de l’Inde…
JC Bataille
Coup de projecteur
Passive Action
"
La Société d'habitation populaire de l'Est
de Montréal encourage le développement
de milieux de vie où la mixité sociale est
très clairement présente afin d'assurer le
mieux-être de tous les résidants de l'Est."
Bureau de circonscription
3715,
boul. Saint-Jean-Baptiste, bureau 101
Montréal (Québec) H1B 5V4
Téléphone : 514-640-9085
Télécopieur : 514-640-0857
Nicole Léger
Ministre de la Famille
Députée de Pointe-aux-Trembles
2816-
A Masson, Montréal • 514-522-2224 • 1230 Mont Royal • 514 525-8047
50
%
d’escompte
sur bijoux or
et argent
Aussi disponible en magasin
Patrick Brassard