10
LA NOUVELLE ÉDITION | Mars 2013
Acteur du développement durable
Le CNETE Aide les PME à
innover
et développe
les procédés
de demain
qui seront transférés aux industries du Québec.
Expertise
Bioprocédés
·
énergies renouvelables : éthanol, biogaz.
·
agroalimentaire : fromage, bière, probiotique.
·
pharmaceutique : antibiotique, vaccin, antiviraux.
·
industriel : biopesticides, détergents verts.
Technologies membranaires
·
recyclage et réutilisation des eaux de rejets et solutions
industrielles.
Transfert de technologie
Le Cnete est un centre de transfert de technologies effectuant
de la recherche appliquée. Le centre dispose d’un imposant
parc d’équipement de haute technologie. réalisations récentes :
·
augmentation de la capacité de production d’une fromagerie.
·
Développement du procédé de production et de purification
en continue d’un antibiotique.
·
Développement d’un nouveau procédé de production de bioénergie,
éthanol et biogaz, à partir de biomasse résiduelle.
·
Développement d’un procédé de recyclage d’un solvant d’imprimerie.
·
optimisation d’un procédé de brassage d’une micro brasserie.
Électrochimie
Cnete inc., 2263, avenue du Collège, shawinigan (Québec) g9n 6v8
tél. : 819 539-8508
Kosmic Surf-Pro Inc
530,
rue Charbonneau
St-Amable, Qc, Canada
J0L 1N0
Tél bureau : 450 649-3901
Fax : 450 649-3101
Sans frais : 1 877-711-0711
email :
site web :
Jean-Philippe Richard
Président
En 1992, l’Association pour le Déve-
loppement et l’Innovation en chimie
au Québec a vu le jour avec plusieurs
objectifs destinés à rapprocher les
acteurs du secteur économique.
Ainsi, le regroupement des membres
autour de valeurs et de visions d’avenir
afin de créer une véritable force est le leit-
motiv de l’ADICQ. Pour réussir sa mis-
sion, elle a mis en place quatre directives
qui permettent depuis plus de 20 ans
maintenant de défendre la chimie québé-
coise.
-
Partager et diffuser des connaissances
favorables au développement d’une
industrie de la chimie éco-responsable ;
-
Préparer les acteurs et professionnels de
la chimie québécoise à mieux affronter
la concurrence internationale ;
-
Favoriser le partenariat et les alliances
stratégiques ;
-
Soutenir les entreprises dans leurs inno-
vations et leur développement durable.
Une mission tournée vers l’avenir
«
Si elle est assez discrète par nature, l’in-
dustrie de la chimie n’en est pas moins un
axe central de l’économie d’un pays. Non
seulement elle génère des milliers d’em-
plois, mais par sa nature même, elle offre
une richesse incontestable en termes de
savoir car elle doit s’adapter à tout instant
aux nouvelles technologies, elle se doit
d’être novatrice pour rester compétitive et
répondre aux impératifs environnemen-
taux. L’ADICQ a débuté dans la perspective
de créer un réseau professionnel d’infor-
mations qui permet l’éclosion d’un systè-
me d’entraide hors du commun », nous
confie Sâadia Lakehal, directrice générale
de l’ADICQ.
L’union fait la force
L’ADICQ a pour mission de favoriser une
plus grande connaissance au niveau du
développement et de l’innovation de l'in-
dustrie de la chimie québécoise et susciter
par ses événements et ses partenariats une
collaboration plus étroite entre les
diverses entreprises. Elle représente donc
un outil au service des industriels dont la
raison d’être n’est plus à démontrer.
Elle regroupe les entreprises du Québec
dont les activités touchent à la chimie
ainsi que des établissements d'enseigne-
ment et de recherches reliés à la chimie.
Elle encourage l'innovation et le déve-
loppement durable en informant ses
membres par des conférences ou forma-
tions. Elle tient ses membres à jour en
réglementation fédérale, provinciale,
municipale, américaine et européenne par
des Séances d'informations souvent gra-
tuites. Elle favorise le réseautage par ses
activités. Elle émet un bulletin mensuel
(
via courriel) à plus de 3000 lecteurs. Elle
offre des visites industrielles inspirantes.
Elle remet chaque année le Prix d'excel-
lence Florian-Bonnier. Elle offre des avan-
tages à ses membres chez certains de ses
partenaires et des services spécialisés et
personnalisés pour ses membres. Elle
favorise le développement des marchés
extérieurs et des échanges commerciaux
entre les entreprises du secteur en vue
d’augmenter les occasions d’affaires et le
développement d’alliances stratégiques,
d’échanges et de transferts technolo-
giques. Enfin, elle s’implique dans la
formation de la main-d’œuvre.
Une équipe de choc
L’ADICQ ne cesse de croître, accueillant
continuellement de nouveaux adhérents.
Ainsi, plus de 100 membres bénéficient
actuellement des services offerts dans la
perspective d’un développement optimal,
durable et environnemental. Recrutée en
2012,
Sâadia Lakehal a remplacé au poste
de directrice générale Caroline Piché.
«
Caroline Piché a effectué un travail for-
midable et prendre sa succession relève de
grands défis. Mais je suis une passionnée
et ce poste est très motivant », confie
Sâadia Lakehal.
Le Conseil d’Administration, pour sa part
est composé de :
Officiers
:
Jean-Jacques Drieux, Produits
chimiques Magnus, Président ; Cyril
Devauchelle, Oléotek, Vice-Président ;
Benoît Belmana, Nano Québec, Trésorier ;
Michel Bélanger, Léger, Robic, Richard,
Secrétaire.
Administrateurs
:
Suzanne Viger, Lubri-
lab ; Éléane Côté, Raymond Chabot Grant
Thornton ; Bruno Ponsard, Ceprocq ;
Richard Gagnon, Ethanol Greenfield
Québec Inc ; Daniel Larouche, Groupe
Conseil Larouche ; Mourad Kharoune,
OCO Technologies.
Observateurs
:
André Dufour, Ministère
des Finances et de l’Économie, Innovation
et Exportation ; Pierre Plante, Produits
Chimiques Delmar Inc.
La chimie québécoise : un secteur essentiel
585
boul. industriel, saint-eustache, Qc j7r 6C3
Tel.: 450 491-3000 • Sans frais : 1 800 361-4093 • Fax: 450 491-2079
Collection de plus de 2000 fragrances
qui évolue selon les tendances.
Création de fragrances personnalisées
selon vos attentes.