13
LA NOUVELLE ÉDITION | Mars 2013
Après plus de 20 ans d’activités, l’Asso-
ciation pour le Développement et
l’Innovation en chimie au Québec a su
devenir un organisme de référence. La
progression importante du nombre de
ses membres ces dernières années, le
nombre d’activités qui sont organisées
et le succès de ces mêmes activités
démontrent que l’ADIcQ bénéficie
d’une crédibilitémontante.
«
L’ADICQ entend maintenir sa position de
chef de file et être reconnue comme référen-
ce en matière d’innovation et de développe-
ment dans la chimie au Québec », explique
avec enthousiasme Sâadia Lakehal, directri-
ce générale. Pour atteindre ces objectifs,
l’ADICQ s’est ouverte sur l’extérieur et en
particulier vers le milieu de l’enseignement
en mettant en place un véritable maillage
entre l’industrie et le monde des étudiants.
«
L’avenir de notre industrie dépend de
plusieurs facteurs qui jouent tous un rôle
déterminant. Parmi ces facteurs, il y a la
capacité à se moderniser aussi bien dans les
méthodes de production que dans l’outil de
production, mais aussi de préparer la relève.
Cette relève se trouve dans les établissements
d’enseignement ! ».
Tourné vers l’avenir et la diversification
Sâadia Lakehal le dit : « Nous vivons dans
une province qui offre des ressources extrê-
mement importantes et qui bénéficie de
tous les atouts pour envisager un avenir
serein. Mais il faut rester vigilant. Les enjeux
résident principalement dans l’innovation,
le partage d’expériences et de savoirs entre
acteurs du milieu ».
L’ADICQ offre des services reconnus, une
véritable boîte à outils qui va dans le sens des
intérêts de la filière. Le conseil d’administra-
tion se réunit une dizaine de fois par année
pour assurer une saine gestion et un déve-
loppement dynamique de l’association, en
accord avec l’essence même des objectifs de
celle-ci, à savoir :
-
Promouvoir, développer, encourager l’in-
dustrie chimique dans la province de Qué-
bec, en accordant une attention particulière
à la PME ;
-
Regrouper toutes les personnes intéressées
au développement de l’industrie chimique,
et en particulier les fabricants et les formula-
teurs pour représenter leurs intérêts com-
muns ;
-
Favoriser le développement des marchés
extérieurs et des échanges commerciaux
entre les entreprises du secteur en vue d’aug-
menter les occasions d’affaires ;
-
Favoriser le développement d’alliances
stratégiques et d’échanges et de transferts
technologiques ;
-
Se donner une voix commune et, au
besoin, faire des représentations auprès du
public concernant les problèmes reliés aux
législations gouvernementales concernant
l’environnement, la santé et sécurité au
travail (classifications, cotisations), les règle-
ments municipaux. S’ajoutent les problèmes
reliés à l’entreposage, à la disposition et au
transport de matières dangereuses ;
-
Informer et former les membres sur toutes
questions relatives à leurs activités indus-
trielles ;
-
Favoriser la formation et l’évaluation de la
main-d’œuvre.
Des partenaires de choix
Autre preuve de sa crédibilité, l’ADICQ a su
s’adjoindre des partenaires de renommée
qui apportent leur soutien aussi bien dans
l’organisation des colloques que dans les
actions de promotion ou de formations, etc.
Parmi eux, on retrouve Développement
Économique et Innovation Québec, le Cabi-
net ROBIC SENCRL, le Fonds de Solidarité
FTQ, le Centre d’Études des Procédés Chi-
miques du Québec, l’Ordre des Chimistes
du Québec, UNIVAR Canada, l’Institut des
Procédés Industriels du Collège de Maison-
neuve, BFL Canada, OLEOTEK, l’Institut de
Développement des Produits, la Coopéra-
tive d’Achats Stratégiques Industriels, le
CRIBIQ, le CQVB, le CRIQ, le CRNC ou le
CRSNG…L’ADICQ a également appuyé en
tant que partenaire l’étude sur la chimie
verte réalisée par le CRIBIQ-CQVB.
Formations, aide, guidage, accompagne-
ment par des professionnels de l’industrie
chimique, autant de services rendus par
l’ADICQqui a largement gagné ses lettres de
noblesse et qui jouera, à n’en pas douter, un
rôle de plus en plus prépondérant dans le
milieu. Car l’ADICQ a pour politique aussi
de tendre la main aux PME, des entreprises
dont la taille ne permet pas toujours d’accé-
der à de tels services.
Pour toute information concernant
l’ADICQ :
.
Téléphone : (514) 607-4756
Adresse: 6220, rue Sherbrooke Est,
Montréal (Québec) H1N 1C1.
Courriel :
Un rôle incontournable
Chimie ParaChem s.e.c.
3,500
avenue Broadway
Montréal-Est, Qc
H1B 5B4
Chimie ParaChem s.e.c., à titre de producteur de paraxylène, est un
maillon important de la chaîne du polyester dans l’est de Montréal.
Sâadia Lakehal