15
LA NOUVELLE ÉDITION | Mars 2013
CDEC AHUNTSIC-CARTIERVILLE
marc-andré perron
514 858-1018
poste 39
directeur général
CDEC AHUNTSIC-CARTIERVILLE
andréverronneau
514 858-1018
président du conseil d'administration
CDEC CENTRE-SUD/PLATEAUMONT-ROYAL (CLD)
jacques desjardins
514 845-2332,
poste 224
directeur général
CDEC CENTRE-SUD/PLATEAUMONT-ROYAL (CLD)
christian o’leary
514 845-2332
président
CDEC CÔTE-DES-NEIGES/NOTRE-DAME-DE-GRÂCE
claude lauzon
514 342-4842,
poste 101
directeur
CDEC CÔTE-DES-NEIGES/NOTRE-DAME-DE-GRÂCE
francine dumont
514 342-4842
présidente
CDEC LASALLE-LACHINE
henri chevalier
514 469-0288,
poste 231
directeur général
ASSOCIATIONRUES PRINCIPALES DORVAL
julie cardinal
514 633-4210
présidente
CDEC LASALLE-LACHINE
claude ménard
514 397-4078
président
DÉVELOP. ÉCONOMIQUE ST-LAURENT
josée chiasson
514 855-6000,
poste 4826
coordonnatrice
CDEC CÔTE-DES-NEIGES/NOTRE-DAME-DE-GRÂCE
abdellah azami
514 342-4842,
poste 109
conseiller aux entreprises
CLD LACHINE
patrick martel
514 469-9808,
poste 22
directeur général
CLD LES 3 MONTS
guy bazinet
514 737-1253
directeur
CLD OUEST DE L’ÎLE
nicolas roy
514 426-2888,
poste 201
directeur
CLD VERDUN
marc cloutier
514 362-1555
directeur
CORPO. DE DÉVELOPPEMENT URBAIN DU
FBG SAINT-LAURENT
jéromevaillancourt, directeur général 514 987-0303
CORPO. DE DÉVELOPPEMENT URBAIN DU
FBG SAINT-LAURENT
michel sabourin, président
514 987-0303
DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE LASALLE
jacques fortin
514 367-6380
directeur général
DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ST-LAURENT
daniel dicaire
514 855-6000,
poste 4833
directeur général
PROMENADE WELLINGTON
billywalsh
514 766-6437
directeur général
REGOUPEMENT ÉCONOMIQUE ET SOCIAL
DU SUD-OUEST (RESO)
pierre morrissette
514 931-5737
poste 229
directeur général
REGOUPEMENT ÉCONOMIQUE ET SOCIAL
DU SUD-OUEST (RESO)
véronique olivier
514 931-5737
présidente
REGOUPEMENT ÉCONOMIQUE ET SOCIAL
DU SUD-OUEST (RESO)
marc beausoleil
514 931-5737,
poste 228
directeur service aux entreprises
SDC DESTINATION CENTRE-VILLE
andré poulin
514 398-9438
directeur général
SDC DESTINATION CENTRE-VILLE
louis robert handfield
514 398-9438
président
SDC DESTINATION CENTRE-VILLE
carlos ferreira
514 398-9438
vice-président
SDC DU QUARTIER LATIN
philip o’dwyer
514 849-4906
directeur général
SDC DU VILLAGE
bernard plante
514 529-1168
directeur général
SDC DU VILLAGE
denis brossard
514 525-7566
président
SDC FLEURY
françois morin
514 387-0022
directeur général
SDC FLEURY
michel meloche
514 387-0022
président
SDC MONK
hélènetoddy
514 766-4131
directrice
SDC VIEUX-MONTRÉAL
mario lafrance
514 732-8685
directeur général
SDC VIEUX-MONTRÉAL
georges coulombe
514 732-8685
président
SDC-ASSO DES GENS D'AFFAIRES DE
STE-ANNE-DE-BELLEVEUE
jean-claude provost
président
514 457-9372
SOCIÉTÉ DE DÉVELOPPEMENT DES
ENTREPRISES CULTURELLES (SODEC)
françois n. macerola
514 841-2200
président et chef de la direction
SOCIÉTÉ DE DÉVELOPPEMENT DU
BOULEVARD ST-LAURENT
amalia jeannot
514 286-0334
directrice générale
SOCIÉTÉ DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE
VILLE-MARIE (CLD)
daniel larouche
514 879-0555
directeur-service aux entreprises
SOCIÉTÉ DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE
VILLE-MARIE (CLD)
christian perron
514 879-0555
directeur général
SOCIÉTÉ DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE
VILLE-MARIE (CLD)
hélène desmarais
514 879-0555
présidente
La base d’un
développement d’affaires
Les ressources permettant de développer et
d’améliorer son plan d’affaires sont nombreuses à
Montréal; il demeure avantageux de les découvrir
ou de mieux les connaître. Mentionnons que les
dirigeants d’entreprise ont intérêt à consulter les
Centres locaux de développement (CLD), les
Sociétés de développement commercial (SDC),
les Corporations de développement économique
et communautaire (CDEC) ou encore les bureaux
des Services d’aide aux jeunes entrepreneurs
(
SAJE), car ces organismes ne s’adressent pas
seulement aux créateurs, mais aussi aux entre-
prises existantes.
Ces organisations demeurent des sources d’infor-
mation offrant également de précieux conseils lors
du démarrage d’une entreprise ou d’un commer-
ce. Elles apportent leur soutien dans la réalisation
du plan d’affaires, une première étape essentielle
et dans la recherche de financement. Des spécia-
listes peuvent conseiller et proposer des forma-
tions permettant de développer ou d’améliorer ses
compétences en gestion d’entreprise et en direc-
tion de ressources humaines.
Les organisations responsables du développe-
ment économique se situent également en
première ligne en ce qui a trait aux questions de
financement; celles-ci gèrent différents fonds d’in-
vestissements dédiés au démarrage d’entreprises
ou à leur expansion. Ces organisations sont nom-
breuses. Notons, par exemple, le FLI (Fonds local
d’investissement), le SOLIDE (Sociétés locales
d’investissement dans le développement de l’em-
ploi), le Fonds de développement Emploi Montréal
(
FDEM), parmi beaucoup d’autres.
DÉVELOPPEMENT LOCAL
INSTITUTS DE FORMATION
Qui décide
Ouest de Montréal
514.257.1000
CÉGEP ANDRÉ-LAURANDEAU
hervé pilon
514 364-3320,
poste 6161
directeur général
CÉGEP ANDRÉ-LAURANDEAU
richard lavallée
514 364-3320,
poste 6400
directeur service aux entreprises
CÉGEP DE SAINT-LAURENT
paul-é. bourque
514 747-6521,
poste 7263
directeur général
CENTRE DE TRANSFERT TECHNOLOGIQUE
DE LA MODE (CTTM)
514 939-4443
COLLÈGE DE VALLEYFIELD
guy laperrière
450 373-9441,
poste 475
directeur
COLLÈGE DU BOIS-DE-BOULOGNE
carole gaudin
514 332-3000,
poste 7300
directrice services aux entreprises
CEGEP VANIER COLLEGE
gilbert héroux
514 744-7500
directeur général
CENTRE COLLÉGIAL DE TRANSFERT DE
TECHNOLOGIE EN OPTIQUE-PHOTONIQUE
denis lafrance
514 364-3320,
poste 6340
directeur
3
e
place en Amérique du Nord
Contrairement à une idée reçue, la formation n’est
pas réservée aux jeunes et peut devenir à tout âge
une alternative gagnante. Dans un monde en
constante mutation et de technologies de pointe, il
faut savoir s’adapter. Les outils de travail d’aujour-
d’hui ne sont plus ceux d’il y a quelques années et
le phénomène va en grandissant. Pour répondre à
cet état de fait, la formation est le passage obligé.
Selon les dernières statistiques, Montréal est le
troisième pôle universitaire en Amérique du Nord
avec 170 000 étudiants dans des domaines très
diversifiés. Ce bassin de savoir fait de Montréal une
ville dont l’économie est tournée vers l’innovation
qui garantit à la métropole une présence bien
implantée sur la scène internationale. Les universi-
tés montréalaises magnétisent de nombreux étu-
diants étrangers européens, asiatiques, américains
qui garantissent aux universités une renommée
enviable.
Quelle que soit votre motivation, que vous entriez
dans la vie active (pour les jeunes) ou que vous
désiriez, en tant que chef d’entreprise, vous garan-
tir d’avoir une équipe parée aux changements, ou
encore que vous soyez un salarié qui sent que le
vent technologique le dépasse, la formation est un
élément indispensable dans la vie économique (et
même sociale). Elle permet de s’améliorer, de se
recycler, de s’adapter et d’être performant.
Les institutions proposent des cours du soir, des
formations en entreprise et par Internet, comme la
TÉLUQ. Toutes les universités montréalaises offrent
des cours par Internet et des cours du soir par le
biais de leur faculté de l’Éducation permanente.
QUI DÉCIDE
OUEST DE MONTRÉAL