4
LA NOUVELLE ÉDITION | Mars 2013
Président-Éditeur
a
Lain
D
uLong
a
.
DuLong
@
journaLeDition
.
CoM
A
DJOINTE ADMINISTRATIVE
s
yLvie
v
ézina
aDMinistration
@
journaLeDition
.
CoM
c
OMPTABILITÉ
C
LauDe
s
irarD
C
.
sirarD
@
journaLeDition
.
CoM
c
ONSEILLERS
(
èRES
)
EN STRATÉgIE MARkETINg
L
uCie
D
uLong
L
.
DuLong
@
journaLeDition
.
CoM
M
axiMe
D
uLong
M.
DuLong
@
journaLeDition
.
CoM
R
ÉDAcTEUR EN
c
hEF
j
ean
-
C
LauDe
b
ataiLLe
reDaCtion
@
journaLeDition
.
CoM
D
ESIgN ET
P
RODUcTION
L
ouise
C
harbonneau
D
ISTRIBUTION
M
axiMe
D
uLong
I
MPRESSION
h
ebDo
-
L
itho
,
s
t
-
L
éonarD
T
IRAgE
25 000
Copies
T
ÉL
.: 514 257-1000
T
ÉLÉC
.: 514 257-7505
11905,
RUE
N
OTRE
-
D
AME
E
ST
,
S
UITE
400,
M
ONTRÉAL
(
QC) H1B 2Y4
WWW
.
JOURNALEDITION
.
COM
Dépôt légal : Bibliothèque Nationale du Québec
et du Canada ISSN 1918-2430
Abonnement: 514 257-1000
Le masculin utilisé dans cette publication désigne les femmes
autant que les hommes. La reproduction de tout article est
interdite sans l’autorisation écrite du journal. Les éditeurs
n’assument aucune responsabilité sur l’exactitude des reven-
dications et des offres faites par les annonceurs.
Veuillez noter que l’éditeur ne partage pas nécessairement le point de
vue exprimé dans les chroniques.
Par Michel Grenier*
*
Michel Grenier est Directeur général au
Centre d’entrepreneuriat ESG UQAM, pro-
fesseur en Gestion de PME et Création
d’entreprises technologiques et capital de
risque à l’École des Sciences de la Gestion de l’UQAM et
conseiller en management. Il siège également au conseil
d’administration du Réseau de la coopération du travail du
Québec (RESEAU).
Avec le déclin démographique, on entrevoit d’ici les 10
prochaines années un déficit de quelque 25 000 repreneurs
d’entreprises.
La vente aux employés par le modèle coopératif s’avère une
très bonne solution pour assurer le maintien des emplois, la
continuité de l’entreprise, la conservation des expertises à
l’interne et ainsi éviter la fermeture ou à terme la délocalisa-
tion de l’entreprise.
La coopérative doit être proposée lorsque le contexte y est
propice. C’est-à-dire lorsque l’entreprise à céder compte
plusieurs employés d’expérience qui ont l’esprit entrepre-
neurial et la motivation de reprendre l’entreprise à leur
compte. Le groupe de travailleurs doit compter quelques
leaders pouvant assurer le développement des affaires. L’en-
treprise à céder doit également être en santé financière et
offrir des perspectives de croissance intéressantes. Mais
puisque l’intérêt des employés est avant tout de maintenir
les emplois, les exigences de profitabilité ne sont pas les
mêmes que pour un investisseur externe qui souhaite
dégager une marge bénéficiaire nette importante. Bien que
la coopérative puisse s’implanter dans différents types de
secteurs d’activité, les plus propices sont ceux où l’expertise
des employés est au cœur de l’avantage concurrentiel.
Il existe au Québec de beaux cas à succès de conversion d’en-
treprises à capital action en coopératives de travail. Pensons
entre autres aux coopératives d'ambulanciers totalisant un
chiffre d’affaires de 90 millions $ et représentant 75 % du
transport ambulancier (hors Montréal), au franchisé de la
rôtisserie St-Hubert BBQ de Laval, à la radio commerciale
M 105 de Granby ou CHNC en Gaspésie ou encore à Promo
Plastik à St-Jean-Port-Joli spécialisé dans la production d’ob-
jets promotionnels et d’impression sur plastique.
Les avantages de la transmission de l’entreprise en
coopérative :
les salariés connaissent l'entreprise, ses clients, son fonc-
tionnement, son territoire et ils ont à cœur de pérenniser
leur emploi par le développement de l’entreprise
les clients, banquiers et fournisseurs poursuivent leur
collaboration sans rupture avec une équipe de direction
qu'ils connaissent et avec qui ils interagissent depuis de
longues dates.
Ce type de transfert doit toutefois être encadré par des
professionnels connaissant le modèle coopératif et la
dynamique propre à la gestion par les salariés.
Pour en savoir davantage sur cette option de transfert de
propriété, un déjeuner-conférence sur le thème « Une solu-
tion à la relève d’entreprise : la vente aux employés » est
offert le
mardi 26 mars
prochain au Sheraton de Laval.
Les conférenciers sont :
Luc Benjamin, CPA CA, Conseiller en finance et
administration, MCE Conseils
René Lecavalier, CPA auditeur, CGA, Gosselin et associés
Me Claude-André Guillotte, Avocat et chercheur, IRECUS,
Faculté d’administration, Université de Sherbrooke
Me Benoît Marion, Avocat et associé, Sylvestre, Fafard,
Painchaud
Inscription et information :
514.526.6267
Coût : 35 $ (tx inc.)
Cette activité est organisée par le Réseau de la coopération du tra-
vail du Québec en collaboration avec les CDR Montréal-Laval,
Lanaudière et Outaouais-Laurentides, grâce à l’appui financier du
ministère Finances et Économie et des partenaires du Conseil
québécois de la coopération et de la mutualité : le Mouvement Des-
jardins, la Coop fédérée, Agropur coopérative, Promutuel, SSQ
Groupe financier et la Capitale mutuelle de l’administration
publique.
Une solution à la relève d’entreprise : la vente aux employés