Anthony Housefather est de ceux qui
considèrent que le rôle d’un maire est
avant tout de s’occuper de sa popula-
tion et de la qualité de vie de ses
citoyens. Cette vision très humained’un
mandat est tout à sonhonneur et fait de
lui un homme posé, calme, serein et
dévoué. Cela dit, cette personnalité plu-
tôt sage ne l’empêche pas demonter au
créneauquand cela est nécessaire.
Lemail Cavendish en restructuration
Parmi les grands changements relevés
durant les dernières années, le mail Caven-
dish a une place de choix. Le centre com-
mercial qui y siégeait souffrait depuis plu-
sieurs années d’une érosion de ses activités.
Une clientèle plus rare, des locaux vacants…
La ville a donné son feu vert en 2010 pour
réduire la superficie commerciale et la
transformer en lots résidentiels. Le projet de
redéveloppement résidentiel du Mail et le
projet des maisons de ville Marc Chagall
ont été lancés en 2012. Lorsque complétés,
ces projets proposeront 138 nouvelles mai-
sons à Côte Saint-Luc. Le projet Cavendish
avance à bon train et celui de l’avenue Marc
Chagall est complété. L’une des priorités de
la ville était de s’assurer que tout nouveau
développement comprenne aussi des mai-
sons de ville qui seraient à la portée de
jeunes familles.
Tensions à propos de l’hippodrome
Six mois à peine après l’annonce d’une
entente concernant l’hippodrome Blue
Bonnets, qui contenait une disposition rela-
tive au financement du projet de prolonge-
ment du boulevard Cavendish, la Ville de
Montréal est revenue sur ses engagements
et a mis le projet en veilleuse. En mars 2012,
la Ville de Montréal et le gouvernement du
Québec ont signé une entente dans le but
de transférer le terrain de l’Hippodrome à
la Ville de Montréal.
Une des conditions liées à ce transfert était
l’engagement de la Ville de Montréal à
réserver 44M$ pour la première phase du
projet Cavendish-Cavendish dans son pro-
gramme triennal d’immobilisations. Cette
entente a ensuite été ratifiée à l’unanimité
par le conseil municipal de Montréal le
26
mars 2012. Malgré cette entente, Mont-
réal a retiré le projet de prolongement du
boulevard Cavendish du programme trien-
nal d’immobilisations pour 2013-2015,
qui fut adopté septembre.
Un coup de jeune pour la communauté
8
LA NOUVELLE ÉDITION | Avril 2013
ORGANISATION DE RALLYE
Faites un rallye automobile
ou pédestre dans Montréal
ou ses banlieues pour aussi peu
que 500 $ pour 15 personnes.
Visitez notre site web au
pour la liste de nos circuits
Contactez-nous au
514 803-2013
de 11h à 20h
UNIQUE À LAVAL
Croisière sur le fleuve St-Laurent à partir des
Rivières-des-Mille-îles et des Prairies.
·
Feux d’artifice de Montréal
·
Destination île Ronde de St-Sulpice ou Vignoble Bouche-Art
·
Sortie d’anniversaire - Nolisée
·
Souper romantique ou rencontre à la marina
·
Croisière corporative - Nolisée
·
Balade en famille - apportez votre lunch
·
Sortie spectacle sh’’eau’’ du Capitaine
·
Destination îles de Boucherville
·
Sortie spéciale vieux Montréal
·
Transport de cyclistes
Sorties récréatives, corporatives,
éducatives et culturelles.
450 936-0820
RÉSERVEZ DÈS
MAINTENANT!
Anthony Housefather, maire
Avec quelque 4900 entreprises et
106 000
emplois, Saint-Laurent est
le deuxième bassin d’emplois de la
grande région métropolitaine après le
centre-ville de Montréal et l’un des
principaux pôles industriels du Qué-
bec. Ses concentrations d’entreprises
dans les secteurs de pointe, comme
l’aérospatiale, les sciences de la vie et
les TIC (technologies de l’information
et des communications), font de Saint-
Laurent l’une des locomotives du
développement économique mont-
réalais.
Certains domaines de pointe donnent à
Saint-Laurent des airs de silicone vallée. On
y retrouve parmi ceux-ci : les entreprises
spécialisées en aérospatiale qui emploient
11 400
personnes sur le territoire de Saint-
Laurent. (Air Canada, Air Transat, Bombar-
dier Aéronautique, CAE inc., CMC Électro-
niques inc., Norduyn, Thales Avionique) ;
les entreprises œuvrant dans les secteurs des
sciences de la vie. Quelque 5200 employés
travaillent dans ce domaine à Saint-Lau-
rent. Bristol-Myers Squibb, Glaxo Smith
Kline inc., Laboratoires Abbott ltée etWYE-
TH/Pfizer, sont du nombre de ces entre-
prises. Autre domaine qui est bien implanté
dans l’arrondissement : les technologies de
l'information et des communications (TIC)
qui comptent près de 12 000 employés sur
le territoire laurentien. On y recense par
exemple : Accedian Networks, Advantech
Satellite Networks, EXFO, Hypertech, et
Technologies Miranda.
Une voie toute tracée
Si Saint-Laurent a trouvé sa voie dans les
industries technologiques et de pointe,
l’arrondissement bénéficie de la proximité
de l’aéroport Trudeau et d’une situation
géographique idéale au beau milieu d’un
des grands nœuds d’infrastructures rou-
tières.
Pour appuyer cet élan, l’arrondissement
peut compter sur plusieurs organismes qui
proposent des services aux entreprises et
à ceux qui désirent entreprendre. Ainsi,
les entrepreneurs peuvent faire appel aux
services offerts par Développement Éco-
nomique Saint-Laurent, le CLD ou la
Chambre de Commerce et d’Industrie de
Saint-Laurent.
Saint-Laurent l’élève exemplaire
de la métropole
Thales Avionique, un fleuron de l’in-
dustrie aéronautique à Saint-Laurent.
Lawrence S. Bergman
Député de D’Arcy McGee
Président de la Commission de
la santé et des services sociaux
5800
Cavendish, #403
Côte Saint-Luc (Québec)
H4W 2T5
Tel. (514) 488-7028
Hôtel du Parlement
1045,
rue des Parlementaires,
bur. 2.53b
Québec (Québec) G1A 1A4
Tél. (418) 528-1960