Pendant de nombreuses années, les
préoccupations environnementales
ont été considérées comme un frein
au développement économique en
générant des coûts supplémentaires.
Aujourd’hui, l’environnement est vu
d ’ une toute aut re man i ère. Les
consciences se sont réveillées et sur-
tout une politique de préservation est
finalement génératrice de richesses.
Saint-Laurent a déployé depuis 2007 des
efforts concertés pour informer et sensibi-
liser ses employés, les promoteurs et les
constructeurs œuvrant sur son territoire
sur les avantages de la construction certi-
fiée LEED. Aujourd’hui, en 2013, l’arron-
dissement a atteint une masse critique de
bâtiments LEED. Son territoire comprend
ainsi la plus importante concentration de
ce type de bâtiments au Québec.
Pour un développement intelligent et
durable
Véritable locomotive économique du
Grand Montréal, l’arrondissement de
Saint-Laurent se démarque par son impor-
tante croissance démographique (10,6 %
au recensement fédéral 2011, comparative-
ment à 1,8 % pour l’ensemble de Mont-
réal), son parc industriel dynamique qui
accueille plus de 100 000 travailleurs pour
une population de 93 842 résidents, et
sa position géographique centrale, où se
croisent certaines de plus importantes
autoroutes de la région. De plus, Saint-
Laurent a encore beaucoup de potentiel de
développement dans les secteurs résiden-
tiel et industriel.
Pour l’administration laurentienne, le
développement durable est avant tout une
philosophie partagée autant avec la collec-
tivité qu’avec les individus, et dans laquelle
chacun accepte sa part de responsabilité
pour l’amélioration du bien commun.
Un exemple à suivre
Depuis 2007, le conseil de Saint-Laurent
s’est fixé l’objectif d’accroître le nombre de
bâtiments certifiés LEED dans les secteurs
résidentiel, commercial, industriel et insti-
tutionnel, et ce, sur une période de cinq
ans. L’arrondissement a voulu être ambi-
tieux dès le départ, en choisissant une stra-
tégie visant des bâtiments verts liés à une
norme internationale reconnue émettant
des certifications indépendantes. Les nom-
breuses politiques et mesures liées au déve-
loppement durable de Saint-Laurent ont
eu des impacts importants sur la commu-
nauté. Le plus spectaculaire et le plus
concret est sans contredit le nombre de
bâtiments ayant déjà obtenu une certifica-
tion LEED sur son territoire ou suscep-
tibles d’en obtenir.
En 2012, 75 % des nouvelles constructions
résidentielles d’envergure (valant un mil-
lion de dollars ou plus) ont visé une certifi-
cation LEED, incluant 142 nouvelles unités
d’habitation dans le secteur du Nouveau
Saint-Laurent.
La bibliothèque du boisé : un symbole
Si les débuts de cette politique de dévelop-
pement durable ont été longs à se mettre
en place, aujourd’hui, la municipalité est
fière du chemin parcouru. Au début du
projet, en 2007, le concept de bâtiments
LEED n’était pas très connu au Québec.
Saint-Laurent a donc dû relever de nom-
breux défis liés au manque de connais-
sances, de structures réglementaires et
d’expérience des employés quant aux exi-
gences LEED et leur implantation, au peu
d’intérêt ou de préoccupation de la part
des constructeurs pour modifier leur
modèle d’affaires mais aussi au manque
d’intérêt de la clientèle corporative, insti-
tutionnelle et des particuliers des avan-
tages (financiers ou autres) de la certifica-
tion LEED et à la perception qu’une
construction LEED était beaucoup plus
coûteuse et que personne n’accepterait de
payer davantage, pour louer ou acheter
une telle propriété. Des craintes que les
sous-traitants et les professionnels de la
construction ne soient pas capables de
respecter les normes LEED et la pénurie
d’architectes et d’ingénieurs ayant une
expérience en construction LEED allaient
également devenir des étapes à franchir.
Chacun des bâtiments LEED peut lui-
même mesurer les avantages en termes
d’économies d’énergie, de réduction des
émissions de gaz à effet de serre et de dimi-
nution de la consommation d’eau. Par
exemple, la nouvelle Bibliothèque du Boisé
de Saint-Laurent consomme 60 % moins
d’énergie et 40 % moins d’eau qu’un bâti-
ment conventionnel. De plus, elle est entiè-
rement alimentée par chauffage géother-
mique renouvelable.
Saint-Laurent joue la carte environnementale
LA NOUVELLE ÉDITION | Avril 2013
9
Nouveau Saint-Laurent
Les plaisirs de la campagne, les avantages de la ville
6800,
Henri-Bourassa Ouest,
suite 108
514 832-0494
MAISONS
DE PRESTIGE
MAISONS
JUMELÉES
MAISONS
PRÉSIDENTIELLES
MAISONS
DE VILLE
PROJET CONÇU ET
CONSTRUIT POUR
SE QUALIFIER À LA
CERTIFICATION LEED ARGENT
BIENVENUE
514 817-8600
CONDOS
PROJET CONÇU ET
CONSTRUIT POUR
SE QUALIFIER À LA
CERTIFICATION LEED
PROJET CONÇU ET
CONSTRUIT POUR
SE QUALIFIER À LA
CERTIFICATION LEED
1600,
boul. henri-bourassa o.,
bureau 540
Montréal (Québec) h3M 3e2
téléphone: 514 337-4278
télécopieur: 514 337-0987
Christine St-Pierre
Députée d’Acadie
Porte-parole de l’opposition officielle
en matière de relations internationales
et de francophonie
750,
boul. Marcel-Laurin
bureau 128
saint-Laurent (Québec) h4M 2M4
téléphone: 514 747-4050
télécopieur: 514 747-5605
Jean-Marc Fournier
Député de Saint-Laurent,
Chef de l’opposition officielle
Nous sommes fiers d’être associés
à la réussite de l’arrondissement
de Saint-Laurent !