LA NOUVELLE ÉDITION | Juin 2013
9
Au service des entreprises
La raffinerie suncor Énergie de Mont-
réal est depuis son implantation dans
les années 50 un acteur majeur de la
vie économique de l’est de Montréal.
après les années glorieuses pendant
lesquelles l’est a été le théâtre d’un
développement sans précédent, elle
est la dernière raffinerie à opérer dans
le secteur. Le secret de sa réussite ? Un
dynamisme unique, une vision d’ave-
nir à long terme, une implication de
tous les instants dans la vie sociale de
l’est, et une confiance en l’avenir du
secteur.
C’est en 1954 que Petrofina bâtit la raffi-
nerie que nous connaissons aujourd’hui.
Opérationnelle dès 1955, elle deviendra
rapidement un élément clef du dévelop-
pement économique de la région. Rache-
tée par Petro-Canada en 1981, elle fera
l’objet d’investissements très importants
en 2005, lorsque Petro-Canada décide de
fermer sa raffinerie d’Oakville, en Ontario
pour favoriser sa raffinerie de Montréal.
En 2009, Petro-Canada fusionne avec
Suncor.
Avec une capacité de raffinage de 137 000
barils par jour, distribuant plus de 70 pro-
duits allant de l’essence aux distillats en
passant par le bitume ou des produits
chimiques qui alimentent plusieurs entre-
prises dont ParaChem, la raffinerie de
Montréal est à la fine pointe de la techno-
logie. La superficie des installations repré-
sente l’équivalent de 450 terrains de foot-
ball, 1 600 kilomètres de tuyauterie et un
stockage impressionnant de 1.4 milliard
de litres de carburants. Voilà pour les
chiffres.
Une préoccupationmajeure :
l’environnement
Suncor accorde beaucoup d’importance
au respect de l’environnement et dans sa
prise de participation dans la vie collec-
tive. L’entreprise est certifiée ISO 14001
depuis 2004 et respecte pleinement plus
de 200 exigences règlementaires à laquelle
la raffinerie doit se soumettre. Elle a mis
en place un programme d’efficacité éner-
gétique et s’est équipée d’un nouveau bio-
filtre pour le traitement des eaux. Avec
plus de 24 000 instruments qui contrôlent
en tout temps les opérations, elle s’assure
des opérations en toute sécurité. Elle est de
plus équipée de toits flottants pour limiter
les émissions de vapeur dans les réservoirs,
de système de récupération des vapeurs
et de système de contrôle des émissions
fugitives.
Elle participe également au bien-être de la
collectivité en appuyant plus de 100 OBNL.
Elle représente plus de 400 emplois directs
très bien rémunérés, et fait affaires avec de
200 à 1 000 entrepreneurs. Son rôle est
stratégique puisque la raffinerie est à
la source de la chaîne de fabrication du
polyester, qui comprend les usines de
ParaChem, CEPSA et Selenis, toutes
situées dans l’Est de Montréal.
Une présidence honorifique
La présidence d’honneur de la soirée de
gala de remise des Prix ESTim est un épi-
sode très honorifique pour une entreprise.
Depuis 25 ans, la CCEM, en confiant cette
mission, honore un grand acteur de la vie
économique de la région et cette fois enco-
re, elle ne s’est pas trompée en sollicitant la
raffinerie Suncor. Il suffit d’ailleurs de jeter
un œil sur la liste des présidents d’hon-
neur passés : le Port de Montréal, la Sucre-
rie Lantic, pour ne citer que ceux-là.
Un regroupement d’entreprises
Jean Côté, vice-président, raffinerie de
Montréal, Suncor Énergie, n’a pas caché sa
satisfaction de s’être vu confier une mission
bien agréable, nemanquant pas de saluer ce
regroupement d’entreprises de l’Est qui
sont animées d’un dynamisme unique :
« C’est avec plaisir que j’ai accepté la prési-
dence d’honneur, j’apprécie énormément
le dynamisme et l’efficience sans cesse
renouvelés des entrepreneurs d’ici. Leur
contribution au développement écono-
mique de Montréal, et plus particulière-
ment à celui de l’Est de la Métropole, est
inestimable. À titre de vice-président de la
raffinerie Suncor de Montréal, je côtoie les
dirigeants et les employés des diverses
entreprises que nous mandatons pour
assurer l’optimisation et l’entretien de nos
installations. Je suis donc àmême de témoi-
gner de leur engagement, de leur profes-
sionnalisme et surtout de leur sens de
l’entrepreneurship », a-t-il indiqué lors de
la soirée. « Nous avons immédiatement
accepté la demande de la CCEMpour assu-
rer la présidence d’honneur car nous nous
sentons impliqués dans la vie économique
de l’Est ».
J
ean-Claude Bataille
Jean Côté
Président d’honneur
Jean Côté, vice-président, raffinerie de Montréal, Suncor Énergie
1,2,3,4,5,6,7,8 10,11,12,13,14,15,16,17,18,19,...36