14
LA NOUVELLE ÉDITION | Juillet 2013
Yves Surprenant Inc.
Gestion des parasites et fumigation depuis 1987
Programmes préventifs personnalisés
Programme HACCP accrédité
Industriel- commercial- résidentiel
• Qualité• Compétence• Courtoisie
514-522-1770
Venez voir
ce que service
signifie !
Diane De Courcy
Députée de Crémazie
Ministre de l’Immigration et
des Communautés culturelles
Ministre responsable de la Chartre de la
langue française
514 387-6314
1421, rue Fleury Est
L’arrondissement Ahuntsic-Cartierville
s’est doté en 2012 d’une Stratégie de
Développement Économique ambi-
tieuse mais tout à fait réaliste. Si bien
que les premiers résultats sont déjà à
l’ordre du jour et permettent à l’arron-
dissement de figurer en tête de liste en
termes de dynamisme. Une actionmar-
quée vers le développement écono-
mique, certes, mais sans oublier le
bien-être des citoyens si cher au maire
Pierre Gagnier.
« Diriger un arrondissement, c’est une mis-
sion qui comporte bien des facettes. Il faut
conjuguer le réalisme d’un contexte difficile
sur le plan économique avec les besoins des
citoyens et une vision de développement
d’avenir. Nous avons mis en place la SDÉ,
un outil essentiel pour présenter les occa-
sions d’affaires existantes et pour favoriser
le développement du territoire. Dans ce
sens, elle s’adresse avant tout aux acteurs
socio-économiques qui font le choix d’in-
vestir sur le territoire et nous pouvons déjà
en calculer les premières retombées », nous
confie le maire Pierre Gagnier.
Des résultats déjà probants
L’arrondissement figure parmi ceux qui
affichent une réussite surprenante. L’outil
mis en place n’est pas étranger à cette relan-
ce. La SDÉ comporte 3 orientations princi-
pales : le développement immobilier, des
services aux entreprises et la promotion du
territoire qui ont donné lieu à 4 chantiers
principaux : L’Acadie-Chabanel est un
milieu de vie et d’affaires qui rayonne au-
delà des frontières montréalaises. Gouin-
Laurentien : un quartier conçu par ses rési-
dants et tissé avec son environnement. Le
secteur du pont Viau : un quartier au cœur
des réseaux vert et bleu. Enfin, les berges de
la rivière des Prairies : une escapade nature
au cœur de Montréal.
L’Acadie-Chabanel, un secteur
d’emploi majeur
Il y a 3 ans, la Ville de Montréal y a investi
17 M$ en infrastructures et de nouveaux
commerces et restaurants apparaissent
dans le secteur. Le quartier se diversifie :
en plus du secteur de la mode, plusieurs
entreprises sont venues s’installer dans le
secteur depuis 3 ans. L’Acadie-Chabanel
représente le 4e pôle d’emploi en impor-
tance sur l’île de Montréal avec Environ
1500 entreprises présentes sur le territoire.
L’arrivée du projet résidentiel 125 Chaba-
nel avec 192 unités d’habitation va ame-
ner une vocation résidentielle du côté
nord de la rue Chabanel, ce qui en fait un
quartier intégré où l’on peut tout faire : y
vivre, y travailler et le Marché Central
pour faire ses achats et s’y divertir. Cana-
dawide représente un bel exemple de
retombées avec un investissement de
8.5M$ en 2011 suivi d’un autre investisse-
ment de plus de 20.5M$ en 2012.
La Ville projette aménager une cour de
services ainsi que des bureaux administra-
tifs sur un terrain situé à l’est de l’avenue
de l’Esplanade et au sud de la rue Louvain.
Le site accueillera plus de 650 emplois et
permettra de maintenir dans l’arrondis-
sement plus de 400 emplois de la Ville-
centre.
Offrir un environnement aux citoyens
L’arrondissement longe la rivière des Prai-
ries sur environ 15 km ponctués de 12 parcs
et espaces verts et de 3 parcs nature. Afin de
mettre en valeur ces berges parfois mal
connues de la population, les élus de l’ar-
rondissement ont adopté le Plan directeur
de développement des berges avec en ligne
de mire cinq objectifs. « Il faut reconnaître
et préserver le caractère patrimonial de
l’ensemble du boulevard Gouin, favoriser
l’accessibilité aux berges, mettre en valeur
les parcs et les milieux naturels tout en pré-
servant leur caractère unique, assurer une
offre d’animation récréoculturelle complète
et soutenir le développement de l’économie
locale », explique Pierre Gagnier.
L’arrondissement bénéficie d’atouts envi-
ronnementaux importants mais pas tou-
jours bien connus des citoyens. La vie au
quotidien, c’est aussi profiter du privilège
que constituent ces 15 kilomètres de berges
offrant un milieu unique au potentiel
important.
« Notre arrondissement a toutes les cartes
dans son jeu pour continuer à évoluer.
Nous travaillons fort pour créer une
ambiance et une fierté d’appartenance.
J’espère que la confiance de nos citoyens me
sera reconduite pour continuer sur cette
voie », conclue le maire.
Osez Ahuntsic-Cartierville !
Pierre Gagnier, maire
1...,4,5,6,7,8,9,10,11,12,13 15,16