15
LA NOUVELLE ÉDITION | Juillet 2013
1600,boul. Henri-Bourassa O.,
Bureau 540
Montréal (Québec) H3M 3E2
Téléphone: 514 337-4278
Télécopieur: 514 337-0987
Christine St-Pierre
Députée d’Acadie
Porte-parole de l’opposition officielle
en matière de relations internationales
et de francophonie
750, boul. Marcel-Laurin,
Bureau 128
Saint-Laurent (Québec) H4M 2M4
Téléphone: 514 747-4050
Télécopieur: 514 747-5605
Jean-Marc Fournier
Député de Saint-Laurent,
Chef de l’opposition officielle
Nous sommes fiers d’être associés
à la réussite de l’arrondissement
Ahuntsic-Cartierville !
Pierre Gagnier
Maire de
l’arrondissement
Jocelyn Ann Campbell
Conseillère de la ville,
district de Saint-Sulpice
Harout Chitilian
Conseiller de la ville,
district de Bordeaux-
Cartierville
Émilie Thuillier
Conseillère de la ville,
district d’Ahuntsic
Étienne Brunet
Conseiller de la ville,
district du
Sault-au-Récollet
Pour tout savoir sur les services municipaux,
composez le
311
Pour joindre un conseiller :
514 872-2246
AHUNTSIC-CARTIERVILLE
En 2013,
l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville
poursuit sa stratégie de développement économique
intitulée Osez Ahuntsic-Cartierville.
Parmi les quatre chantiers identifiés dans la stratégie,
la revitalisation du secteur l’Acadie-Chabanel se poursuit.
•Réaménagement du domaine public de la
rue Chabanel, réalisé en 2009 au coût de 17 M$.
•Aménagement d’un futur centre multifonctionnel
de services municipaux.
Des unités d’habitation
L’investissement privé est également au rendez-vous.
La Fabrique 125
est
le premier projet de conversion d’un immeuble industriel pour y aménager
192 unités d’habitation au coût de 20 M$.
L’Acadie-Chabanel :
un quartier attrayant pour y travailler et pour y vivre!
Plus que jamais, la CDEC Ahuntsic-
Cartierville est présente et assume un
rôle de leader du développement local
dans son arrondissement par son
implication et son expertise dans le
développement des entreprises, de
l’emploi et de projets structurants
pour l’ensemble de sa communauté.
« La CDEC a démontré que le travail
accompli donne des résultats concrets
avec en particulier le projet FLO qui a le
vent dans les voiles, le projet MAC mobile
qui prend le départ et une initiative de la
CDEC qui vient d’être lancée et qui vise à
faire la promotion de notre territoire com-
me étant le « garde-manger » des montréa-
lais avec la présence du marché central et
d’une multitude de distributeurs de fruits,
légumes et autres produits en plus des
Fermes Lufa et de plusieurs artisans culi-
naires. Voir le site
/ »,
commente Marc-André Perron, directeur
général.
Au cours de la dernière année, la CDEC a
continué de soutenir bon nombre d’entre-
preneurs et même si elle observe une cer-
taine baisse au niveau de ses investisse-
ments, il est à noter qu’elle est devenue
actionnaire par le biais d’investissements
des Fermes Lufa et du Fonds d’amorçage
du Centech de l’ÉTS.
Par ailleurs, la CEDEC est à compléter le
renouvellement de son entente de gestion
avec la Ville de Montréal pour le mandat
CLD. Cette nouvelle entente lui permettra
de pouvoir gérer l’ensemble du suivi des
entreprises bénéficiaires de la bourse
Jeunes promoteurs. Cette nouveauté
favorisera un rapprochement encore plus
grand entre la CDEC et les entrepreneurs
au stade de démarrage. Au cours de la
dernière année, la CDEC a rejoint les
rangs de l’ACLDQ, une excellente initiati-
ve qui lui permet d’être membre d’un
réseau comptant les 120 organismes CLD
du Québec.
« Nous tenons à remercier les bénévoles
qui gravitent autour de la CDEC et qui
supportent nos actions : les membres du
conseil d’administration et de nos diffé-
rents comités d’analyse, ainsi que les men-
tors de la cellule de mentorat. Nous ne
pouvons passer sous silence le dévouement
et la compétence des membres de l’équipe
de travail qui font le succès de la CDEC.
C’est de la synergie de ces personnes enga-
gées que naît le succès ! ».
À l’occasion de l’assemblée générale de
l’Association des Gens d’Affaires d’Ahuntsic-
Cartierville, la présidente Lise Vernerey
a passé le relai à Martin Lapensée qui
reprend les rênes de l’organisation réunis-
sant environ 75 membres. Si le nouveau
président a rejoint le conseil d’administra-
tion il y a seulement un an, il éprouve une
affection particulière pour l’arrondisse-
ment : « Je suis né ici et j’ai grandi ici.
Je suis donc très attaché au quartier, ce qui
est d’autant plus motivant. J’ai quitté la
région pendant quelques années, mais suis
de retour ici et je travaille ici, ce qui me
permet de bien connaître le territoire, ses
besoins, ses forces et ses faiblesses. C’est
donc avec une immense motivation que je
prends ce poste avec la conscience que
nous avons besoin de nous renouveler
pour subsister », nous confiait Martin
Lapensée.
Si l’AGAAC a connu un recul sensible du
nombre de ses membres au cours des der-
nières années, elle n’en garde pas moins le
cap avec cette idée persistante et légitime
qu’elle a sa raison d’être.
« Nous sommes animés par une belle
équipe très complémentaire : avocats,
représentants d’entreprises, institutions
financières, étudiants, commerçants, tra-
vailleurs autonomes… autant de compé-
tences qui permettent aux membres de
réseauter, bien sûr, mais aussi d’avoir
accès à des informations bien utiles.
L’AGAAC existe depuis 1958 et elle sera
encore présente dans un demi-siècle ! ».
Pour réussir cette mission, de nouvelles
idées fusent déjà pour venir compléter le
calendrier déjà très fourni de rendez-vous
de réseautage, de conférences, et autres
activités programmées régulièrement. Il
est question entre autres de remettre au
goût du jour certaines recettes anciennes
qui ont été mises de côté. Rien n’est encore
fixé définitivement, mais le nouveau pré-
sident nous assure qu’il mettra toute sa
motivation pour offrir du nouveau.
À suivre sur
/.
Jean-Claude Bataille
CDEC 20 ans au service de l’entrepreneuriat Un nouveau président à l’AGAAC
Martin Lapensée
1...,5,6,7,8,9,10,11,12,13,14 16