Layout 1 - page 10

10
LA NOUVELLE ÉDITION | Septembre 2013
Si la chimie souffre parfois d’une ima-
ge un peu négative, c’est plus par
ignorance que par réalisme. faut-il
réellement préciser le rôle majeur que
joue la chimie pour l’ensemble de la
vie économique québécoise et même
canadienne ? Quelle que soit le reflet
qui apparaît à l’esprit des uns et des
autres, il n’en demeure pas moins que
le secteur de la chimie est un secteur
d’avenir générateur d’emplois et de
richesses pour les prochaines géné-
rations. Et pour alimenter la filière,
l’une des forces vives reste la possibi-
lité de former les jeunes à des métiers
d’avenir.
formation : assurer l’avenir
Le Collège de Valleyfield est l’un des six col-
lèges de la province et le seul en Montérégie
à offrir le programme Techniques de labo-
ratoire, profil chimie analytique en alter-
nance travail-études (ATE). Il s’agit d’une
formation répartie sur trois ans qui offre
la possibilité de participer à trois stages
rémunérés. L’étudiant acquiert donc un an
d’expérience durant ses études. Ajoutée à la
formation scolaire reçue, cette expérience
permet à l’étudiant d’accéder au marché du
travail très rapidement et dans des condi-
tions gagnantes. Ce diplôme d’études collé-
giales est très en demande sur le marché
du travail et le taux de placement depuis
plusieurs années est de 100 %.
L’étudiant qui sort du collège est très poly-
valent et peut travailler dans une vaste
quantité de domaines dont voici quelques
exemples :
- Chimie pharmaceutique
- Pétrochimie
- Chimie alimentaire
- Chimie judiciaire
- Environnement
- Cosmétique
- Domaine minier
- Domaine métallurgique
- Brasseries et distilleries
- Etc.
De plus, s’il le désire, l’étudiant peut profiter
d’un arrimage DEC-BAC avec certaines
Universités du Québec dans le but d’obtenir
un diplôme universitaire en chimie.
100%de placement
En constante progression, le collège de Val-
leyfiled compte aujourd’hui 2 338 étu-
diants. Un chiffre qui a contraint l’adminis-
tration à louer des espaces supplémentaires
afin d’accueillir tout ce petit monde dans de
nouvelles salles. Les formations offertes
dans les domaines de la chimie connaissent
un succès grandissant : « C’est une filière
très porteuse qui bénéficie aujourd’hui
d’une meilleure connaissance de la part des
orienteurs et d’une image très positive.
Nous recrutons d’ailleurs nos étudiants jus-
qu’en Abitibi ! », explique Eric Demers,
coordonnateur du programme de tech-
niques de laboratoire profil chimie analy-
tique.
Les formations offertes débouchent, pour
les étudiants qui ne continuent pas en cycle
supérieur, sur un placement à 100 %.
Des bourses offertes
La relève dans les métiers de la chimie est si
importante que de nombreux partenaires
industriels se joignent au collège de Valley-
field afin de proposer des bourses qui sont
octroyées bien sûr selon des critères de
dossiers académiques mais aussi en fonc-
tion de la persévérance, de motivation et
d’implication. « Ces bourses permettent
d’attirer des étudiants sur une voie à la-
quelle ils n’avaient pas forcément pensé. Il
s’agit d’une opportunité unique d’obtenir
un diplôme dans un domaine en forte
croissance et de contribuer à l’essor de sa
région ».
Ces bourses de 3 ans d’études proposent 3
Stages rémunérés avec 100% de placement.
Elles s’élèvent à 1 500 $ (sous certaines
conditions) et sont offertes en collaboration
avec des entreprises de la région. On parle
de passerelles DEC-BAC : ententes pro-
chaines avec certaines universités avec
reconnaissances d’acquis (cours crédités)
pour les diplômés au DEC en chimie ana-
lytique qui se qualifient et qui désirent
poursuivre dans certains programmes et
universités.
un secteur d’avenir
Valleyfield bénéficie d’une situation géo-
graphique presque idéale qui permet au
collège de miser sur un développement
constant du nombre de ses étudiants. « Si
quelques industries ont fermé durant les
dernières années, le secteur de la chimie est
en pleine effervescence et reste un domai-
ne très porteur pour des carrières d’avenir
à forte rémunérations. Nous sommes au
cœur d’une région en plein essor, un essor
qui concerne l’ensemble du Québec. La
filière reste donc un choix judicieux pour
les jeunes et ceux qui cherchent de nou-
veaux débouchés ».
Jean-Claude Bataille
Une filière d’avenir
Chimie et pétrochimie
1,2,3,4,5,6,7,8,9 11,12,13,14,15,16
Powered by FlippingBook