Layout 1 - page 8

LA NOUVELLE ÉDITION | Septembre 2013
8
Séance d’information
La gestion financière et l’optimisation de sites Web
Date
Mercredi 18 septembre
9h00
Lieu
Bibliothèque Jean-Corbeil
7500, avenue Goncourt,
Anjou
Coût
Sans frais
Inscription
Le nombre de places est
limité. Confirmez votre
présence rapidement en
contactant :
Adam Normand
T
(514) 251-2601
E
Date limite d’inscription :
Le 13 septembre 2013.
FINANCEMENT · CAPITAL DE RISQUE · CONSULTATION · bdc.ca · 1 877 BDC-BANX (232-2269) ·
L’entrepreneur d’abord
Le centre de l’entrepreneurship de l’Est de Montréal et ses
partenaires sont heureux de vous convier à cette séance
d’information. Joignez-vous à nous pour en apprendre
davantage au sujet des meilleures pratiques en matière de
gestion financière et d’optimisation de sites Web.
Sujets abordés
La gestion financière
La gestion financière et l’importance des tableaux de bord
pour les petites entreprises (budget de caisse, prévisions)
L’optimisation de sites Web
L’accroissement de la visibilité Web, l’optimisation du
contenu, les bases du commerce électronique, l’évaluation
de l’efficacité du site Web par l’entremise d’outils de suivi
(Google Analytics)
Agenda
9h00 à 9h30 : Arrivée et réseautage
9h30 à 10h30 : Gestion financière
10h30 à 10h40 : Pause-café
10h40 à 11h40 : Optimisation de sites Web
11h40 à 12h00 : Réseautage
Présenté en collaboration avec :
Depuis plusieurs années, le CLD d’An-
jou mise beaucoup sur le développe-
ment de l’économie sociale. Consciente
de l’importance revêtue par ce volet
d’activité, l’équipe a mis sur pied le
fond de développement des entre-
prises d'économie sociale (fDESS) qui
vise à supporter les entreprises qui
répondent à des besoins sociaux tout
en assurant leur viabilité financière par
la vente d'un produit ou d'un service.
« De part son mandat, le CLD d’Anjou met
à la disposition du secteur de l’entrepreneu-
riat collectif, des services d’accompagne-
ment, de support technique et financier afin
de favoriser le développement des entre-
prises d’économie sociale sur son territoire.
Ainsi, nous donnons accès à de l’informa-
tion et à de la documentation pertinente
par le biais du guichet multiservices ; nous
donnons accès à la formation préparatoire à
la rédaction d’un projet d’économie sociale ;
nous donnons accès à un soutien technique
pour l’élaboration du plan d’affaires ; nous
proposons à un appui financier et nous
accompagnons les candidats pour la
recherche de financement », explique Gilles
Laplante, directeur général.
Qu’est-ce que l’économie sociale ?
Un projet d'économie sociale doit com-
prendre la production concrète de biens ou
de services. Il est organisé sous la forme
d'une entreprise et suppose une démarche
entrepreneuriale formelle (notamment
l'élaboration d'un plan d'affaires). Il contri-
bue à une augmentation nette de la richesse
collective. Le projet suppose également une
rentabilité sociale et non purement écono-
mique. Ainsi, le projet d'économie sociale
doit, par exemple, contribuer au dévelop-
pement démocratique ou soutenir une
citoyenneté active par la promotion des
valeurs et d'initiatives de prise en charge
individuelle et collective. La rentabilité
sociale contribue donc à l'amélioration de la
qualité de vie et du bien-être de la popula-
tion, notamment par l'offre d'un plus grand
nombre de services. Tout comme le secteur
public et le secteur privé traditionnel, cette
rentabilité sociale peut aussi être évaluée en
fonction du nombre d'emplois créés.
Des programmes d’aides
Véritable partenaire de la vie économique,
le CLD Anjou assume pleinement ses res-
ponsabilités et propose de nombreux pro-
grammes d’aides dans le but de soutenir
ou développer l’entrepreneuriat sur son
territoire d’intervention.
Les jeunes promoteurs sont particulière-
ment choyés avec une aide au démarrage
qui peut se décliner sous plusieurs formes :
financière, logistique, technique. Destinée
aux jeunes créateurs de 18 à 35 ans, cette
aide représente l’un des grands volets d’in-
tervention de l’équipe. Elle peut également
viser à favoriser la relève d’une entreprise
existante située dans l’arrondissement ou
qui s’y installera.
Le CLD d’Anjou est également doté d’un
fonds local d’investissement (FLI), un outil
financier apte à accélérer la réalisation de
projets d’entreprises sur le territoire en
intervenant de façon proactive dans les
dossiers.
La relève au cœur des préoccupations
« Si l’économie sociale représente un des
principaux volets de nos actions, nous
sommes également très impliqués dans
la relève d’entreprises. C’est un aspect
important de l’économie que nous aidons
dès que nous le pouvons car il représente
une bonne part de la rétention de l’écono-
mie dans notre secteur », confie Gilles
Laplante.
Le CLD, toujours aussi dynamique et
malgré son équipe réduite, peut être fier de
ses résultats. L’année écoulée a été très
porteuse avec entre autres la préservation
d’une quinzaine d’emplois à la maison des
jeunes. 50 000 $ ont été investis afin d’hé-
berger trois organismes : la Maison des
Jeunes, Opération Surveillance Anjou et le
ROCHA (Regroupement des organismes
et des citoyens et citoyennes humanitaire
d’Anjou).
Depuis 6 ans, ce sont 668 000 $ qui ont été
versés en subventions et prêts et qui ont
contribué à la création d’emplois. « Notre
bassin d’intervention est vaste avec 600
entreprises dans le Parc Industriel, mais
nous sommes fiers des résultats engran-
gés », rapporte Gilles Laplante, qui nous
confie au passage que le nouveau PALÉE
sera lancé à la fin du mois de septembre.
Jean-Claude Bataille
Développer l’économie sociale
Gilles Laplante
LE PLUS GRAND CHOIX DE VÉHICULES À MONTRÉAL
LOCATION DE VÉHICULES À COURT TERME
1,2,3,4,5,6,7 9,10,11,12,13,14,15,16
Powered by FlippingBook