Layout 1 - page 9

LA NOUVELLE ÉDITION | Septembre 2013
9
SPÉCIALISTE EN ÉQUIPEMENTS D’ÉLÉVATION ET DE CONSTRUCTION
Formation d’opérateur
Réparation en atelier et sur les chantiers
Vente de pièces de toutes marques
ANJOU
8101 BOUL. PARKWAY
514 355-LIFT (5438)
• Plate-forme élévatrice • Compresseur diésel • Tour d’éclairage
• Compacteur • Chariot élévateur télescopique • Génératrice diésel • etc
Lise Thériault
Députée d’Anjou-Louis-Riel
Bureau de circonscription
7077, rue Beaubien Est, bureau 205
Anjou (Québec) H1M 2Y2
Téléphone : 514 493-9630
Télécopieur : 514 493-9633
Pour comprendre l’importance du parc
industriel d’Anjou, il faut plonger dans
le passé du secteur et remonter à 1958,
année durant laquelle l’une des plus
importantes compagnies pétrolières
de l’époque : British Petroleum, y im-
plante une raffinerie.Véritable élément
déclencheur, cette arrivée a largement
contribué dans les années suivantes au
développement d’Anjou. Ainsi, en
1966, l’échangeur d’Anjou voit le jour
créant unnœud entre les autoroutes 40
et 25 et offrant au quartier une véri-
table colonne vertébrale en termes de
transports routiers. Si cette raffinerie
ferme ses portes en 1996, le parc indus-
triel sait rebondir et les terrains qui
sont décontaminés offrent unpotentiel
de développement des plus promet-
teurs. Le parc industriel était né.
une association de raison
En 1974, un regroupement d’industriels est
mis sur pied pour contribuer au développe-
ment et à la croissance économique des
entreprises de l’arrondissement d’Anjou
ainsi qu’à la défense de leurs intérêts :
l’Association des Industriels d’Anjou.
« La naissance de l’AIA est reliée à des évé-
nements de sauvegarde du secteur indus-
triel dans les années 70. Le point de départ
ayant été une question de survie pour les
acteurs du milieu suite à une grève d’Hydro
Québec. Aujourd’hui, l’AIA est loin de ces
préoccupations et s’est tournée vers des
actions de pilotage de dossiers pour le
bénéfice des ses membres auprès des orga-
nismes gouvernementaux mais aussi dans
l’organisation d’activités permettant aux
membres de s’informer sur les meilleures
pratiques de gestion d’entreprises, d’im-
planter ces nouvelles pratiques de gestion et
d’échanger sur leurs besoins et leurs aspira-
tions », confie Jacques Laflèche, président.
D’autre part, l’AIA est un partenaire privi-
légié en ce qui a trait à la diffusion des
mesures d’aide aux entreprises provenant
d’Emploi Québec, du ministère de l’Écono-
mie et Finances et des services aux entre-
prises de l’arrondissement d’Anjou. Depuis
bientôt 40 ans, l’Association des industriels
d’Anjou contribue par ses interventions et
ses activités à la performance, au dévelop-
pement et à la croissance économique des
entreprises de l’arrondissement d’Anjou.
Des fleurons de l’industrie
Il faut dire que le parc d’activités compte
quelques fleurons de l’industrie qui se
démarquent par leur engagement sur
l’avenir. Durant les derniers mois (années),
certains acteurs ont misé sur le secteur en
investissant des sommes importantes afin
de développer leurs activités et leurs outils
de travail. Les Aliments Multibar INC. ont
par exemple investi plusieurs millions pour
agrandir ses espaces de production et d’en-
treposage. Formadrain INC. a également
misé sur le secteur en acquérant une bâtisse
pour accueillir son siège social et son atelier,
et pour avoir la possibilité de s’agrandir
dans le futur.
« Ce sont de bons indicateurs pour l’avenir
du parc d’activités, mais il faut souligner
que le milieu industriel connaît une période
de mutation. La vigilance est donc de mise
si l’on veut conserver nos acquis et pérenni-
ser les milliers d’emplois reliés aux activités
du parc », indique Jacques Laflèche.
Garder le contact
L’AIA ne se contente pas de défendre les
intérêts de ses membres. Elle est également
très active en siégeant sur de nombreux
comités et conseils. Nombreuses sont les
ressources qui ont offert leurs services à
l’Association des industriels d’Anjou.
Depuis sa création, elle a bénéficié du sup-
port bénévole de comptables, d’avocats, de
représentants d’institutions financières et
de dirigeants d’entreprises. La municipalité
d’Anjou, s’est associée à l’organisme, dès ses
débuts et l’a, depuis, soutenu sans relâche.
Les représentants des différents paliers de
gouvernement ont utilisé l’Association
comme porteuse de nombreux projets
visant l’implantation des meilleures pra-
tiques de gestion. C’est à toutes ces per-
sonnes, qui ont cru en elle, que l’Associa-
tion doit sa pérennité.
« C’est grâce au partenariat avec le CLD
Anjou, la direction du développement du
territoire et études techniques de l’arron-
dissement d’Anjou et l’ensemble des inter-
venants des divers ministères que nous
réalisons nos activités », conclut Jacques
Laflèche, fier de préciser que l’AIA a égale-
ment une vocation sociale par le biais de
ses participations aux différents aspects de
la vie locale.
Jean-Claude Bataille
Association des Industriels d’Anjou
Un secteur industriel primordial
Jacques Laflèche
1,2,3,4,5,6,7,8 10,11,12,13,14,15,16
Powered by FlippingBook