Layout 1 - page 5

LA NOUVELLE ÉDITION | Octobre 2013
5
vous êtes une femme chef d’entreprise.
votre entreprise est en croissance et souhaite ouvrir
de nouveaux marchés.
vous voulez vendre vos produits et/ou services à de
grandes sociétés.
Nous pouvons vous aider
514 521-2441
présenté par :
Helen Toddy
Directrice générale
Société de développement
commercial Monk
6658, boul. Monk, Montréal
(Québec) H4E 3J1
t
514 766-4131
f
514 766-6427
Relocalisé temporairement au :
2710, rue Masson, bur. 204, Montréal H1Y 1W5
Tél.: 514 525-4386 Téléc.: 514 525-5018
Vous êtes en affaires ? Vous avez cer-
tainement déjà entendu dire que la
meilleure publicité, c’est le bouche à
oreille. Et le meilleur moyen de lancer
l’interminable chaîne du bouche à
oreille, c’est de réseauter. Facile, écono-
mique, le réseautage représente l’accès
le plus rapide et le plus facile vers de
nouveauxmarchés, vers le gainde nou-
veaux clients. Et si votre interlocuteur
n’est pas votre acheteur, il peut devenir
le meilleur ambassadeur de votre
entreprise.
L’affaire est conclue, le réseautage est une
nécessité ! Reste à choisir les voies du « tissa-
ge de toile » et dans ce domaine, ce ne sont
pas les pistes qui manquent. De la chambre
de commerce locale aux associations,
regroupements, clubs et autres, il serait
facile de passer le plus clair de son temps à
prendre des petits déjeuners, des dîners et
des soupers entre gens d’affaires et d’oublier
de s’occuper de ses affaires.
Choisir son réseau
Il n’y a pas de mauvais réseau pour entre-
prendre de parler et de faire parler de ses
activités. La première des choses à faire est
peut-être de définir des objectifs. Cela vous
guidera ensuite vers les bonnes ressources.
Que désirez-vous en priorité ? Quels mar-
chés visez-vous ? Ces deux questions vous
aideront dans vos choix. Si vous envisagez
d’exporter vos produits ou vos services en
Europe, il ne vous servira pas à grand-chose
de participer à des petits déjeuners de clubs
locaux. Il faudra alors vous tourner vers une
chambre de commerce qui vous guidera
et vous proposera peut-être une aide à
l’exportation. Si votre activité est concen-
trée sur un point géographique plus res-
treint, alors le club local vous apportera une
réponse satisfaisante.
Le réseautage à double sens
On pense à tort et trop souvent que le
réseautage est un investissement unique-
ment destiné à développer vos affaires. Il
n’en est rien ! Réseauter, c’est parler de soi,
mais aussi écouter les autres. Vous cherchez
des clients et vous pourriez en fait rentrer
chez vous avec de nouvelles ouvertures côté
fournisseurs ! Lorsque vous vous rendez à
une rencontre, revêtez donc votre costume
de gestionnaire, pas uniquement celui de
vendeur.
Les opportunités sont nombreuses et si
vous êtes dans le bon état d’esprit, sachez
que la plupart de ceux que vous croiserez
sont dans ce même état d’esprit. Ils sont
tout autant à la recherche de nouveaux
clients que de fournisseurs ou d’opportuni-
tés pour développer leurs affaires.
Devenez l’ambassadeur des autres
Si vous ne pensez qu’à vous, il serait surpre-
nant que vous ayez un réel retour. Ou celui-
ci serait bien moins important que ce que
vous attendiez. En devenant aussi l’ambas-
sadeur de vos interlocuteurs, vous leur
tendrez des perches et rendrez des services
dont ils se souviendront. Le réseautage est
un exercice qui se joue en respectant des
règles implicites qui n’échappent à per-
sonne même si elles ne sont inscrites nulle-
part.
Il n’est pas rare de voir des relations de
réseautage se développer pour devenir une
relation presque amicale. C’est très bien sur
le plan social, mais pas forcément bénéfique
sur le plan professionnel. Rester dans le
cadre des affaires est un conseil que nous ne
saurions que vous suggérer. Cela permet
d’entretenir des relations claires et bien
délimitées. Cela évite aussi certains débor-
dements. Dans le milieu des affaires, la
familiarité est à proscrire.
La révolution numérique
À l’heure de la révolution des réseaux
sociaux, faut-il encore prendre le temps de
réseauter dans le monde réel ? Certains se
sont peut-être dit que l’avènement de Face-
book, Linkedin et autres représentaient une
véritable bénédiction et allaient pouvoir
leur éviter les petits déjeuners conférences
interminables sur des sujets qui ne corres-
pondent pas forcément à nos intérêts. Et
bien non ! Vous aurez meilleur temps à vous
excuser lors de ces rendez-vous car les
réseaux sociaux ne remplaceront pas et sans
doute jamais les bienfaits d’un contact
direct. Par contre ils peuvent représenter
une nouvelle source de rapprochement et
de communication qui permettra de déve-
lopper les opportunités. Il permettront de
détecter de nouveaux groupes d’échanges et
de communiquer plus rapidement avec
ceux qui composent votre réseau.
Jean-Claude Bataille
Outils de réussite
Le réseautage pour les nuls
Réseaux d’affaires
1,2,3,4 6,7,8,9,10,11,12,13,14,15,...16
Powered by FlippingBook