Layout 1 - page 22

22
LA NOUVELLE ÉDITION | Janvier 2014
Tél.: 514 525-4386 Téléc.: 514 525-5018
510, rue de l’Église
Verdun (Québec)
Tél.: (514) 769-3867
Daniel Thériault
Directeur général
Jean-François Lisée
Ministre des Relations internationales,
de la Francophonie et du Commerce extérieur
Ministre responsable de la région de Montréal
Député de Rosemont
3308, boulevard Rosemont
Montréal (Québec) H1X 1K2
Téléphone : 514 593-7495
Réunissant près de 150 commerçants
et professionnels établis entre la rue
d’Iberville et la 12ème avenue, sur la
rueMasson ou à proximité, la SDC Pro-
menade Masson est bien plus qu’un
regroupement de commerçants et son
rôle va bien au-delà de la promotion
de ceux-ci. Eneffet, outre le fait que les
membres de la Société de Développe-
ment Commercial Promenade Masson
génèrent plus de 1 000 emplois, ce qui
offre au secteur une activité intense, la
SDC revendique également un rôle
culturel et social.
Comme toutes les SDC, la
Promenade Masson est un
organisme sans but lucratif
regroupant obligatoirement
tous les gens d’affaires et les
professionnels du district
commercial compris sur son
secteur, mais elle estime que
sa mission va plus loin que la représenta-
tion de ses membres et le développement
économique du secteur. « Parmi nos
objectifs, nous nous efforçons de promou-
voir les affaires de notre district commer-
cial ; d’encourager les investissements
publics et privés ; de réaliser des travaux
d’amélioration physique en collaboration
avec la municipalité ; de favoriser une acti-
vité plus intense par des promotions de
groupe ; d’accroître les services aux
membres et leur permettre de faire des
économies ; de faciliter et d’accélérer la
croissance des entreprises ; d’établir des
politiques de publicité et de protéger la vie
de quartier ».
Ce dynamisme et cette volonté d’avancer
permet à tout le quartier de profiter des
bienfaits du regroupement. Plusieurs
actions ont été posées pour faire en sorte
que la Promenade Masson se porte mieux
et constitue un milieu de vie à l’image des
attentes des citoyens. On note en particu-
lier l’installation de supports à vélos ; le
recyclage, récupération carton et papier ;
de nouvelles plaques toponymiques instal-
lées sur la rue Masson ; une augmentation
du service d’autobus ; la réalisation d’une
place publique devant l’église (en collabo-
ration avec Eco-quartier) ; l’éclairage du
pignon de l’église St-Esprit, rue Masson ;
l’enlèvement de graffitis ; l’installation de
cendriers, pour ne citer que ces améliora-
tions.
Promenade Masson : l’esprit de proximité
Toujours « zoné à des fins d’hôpital »
depuis le projet d’implantation du
centre hospitalier de l’Université de
Montréal au début des années 2000,
aujourd’hui, plus que jamais, une nou-
velle approche doit définir le redéve-
loppement de ce territoire. Le nou-
veauBellechasse sera unquartier vert,
connecté au métro, à la fois lieu de
résidence et d’emploi, doté de tous les
services nécessaires à la vie courante;
unquartier dans lequel il sera possible
de vivre sans voiture.
Créer un milieu de vie complet, s’inspirant
des principes du développement durable,
axé sur les transports actifs et collectifs,
tirant partie des caractéristiques particu-
lières du milieu, de son héritage industriel
et de l’effervescence des quartiers environ-
nants: voilà la vision de développement
qui a orienté l’élaboration du programme
particulier d’urbanisme pour le secteur
Bellechasse.
La création d’un nouveau milieu intégrant
les principes du développement durable
constitue l’axe fondateur du projet. Au-
delà des infrastructures vertes et de la
certification LEED des constructions, cette
préoccupation a teinté l’ensemble des
dimensions du projet. Plusieurs initiatives
citoyennes, présentes et passées, témoi-
gnent de l’attachement des résidents et
usagers des secteurs environnants envers
ce territoire atypique qu’est le secteur
Bellechasse.
Une approche de planification ouverte
aura permis à la population et aux repré-
sentants du milieu de faire part de leurs
préoccupations et de leurs attentes à diffé-
rentes étapes de la démarche. La consolida-
tion d’un milieu déjà urbanisé, la vocation
mixte à la fois résidentielle et de lieu d’em-
plois, la présence de services de proximité
et d’équipements collectifs, la forme urbai-
ne compacte ainsi que les incitatifs à l’uti-
lisation des transports actifs et collectifs
permettront de créer unmilieu dans lequel
il sera possible de vivre sans voiture.
Le changement de vocation de la plus
grande partie du site permettra d’assurer la
décontamination des sols, tandis que les
nouvelles règles d’urbanisme sur l’implan-
tation des constructions et l’aménagement
des terrains transformeront cet immense
îlot de chaleur en un nouveaumilieu de vie
moins sensible aux pointes de mercure
estivales.
Finalement, la promotion de la réalisation
de bâtiments se qualifiant pour la certifica-
tion LEED ainsi que des infrastructures
vertes contribueront à créer un nouveau
milieu de vie vert et durable.
Secteur Bellechasse : un projet ambitieux
1...,12,13,14,15,16,17,18,19,20,21 23,24
Powered by FlippingBook