ici Maintenant dec 07 - page 14

14
L’Édition des gens d’affaires | Mai 2014
Chimie ParaChem s.e.c.
3,500 avenue Broadway
Montréal-Est, Qc
H1B 5B4
Chimie ParaChem s.e.c., à titre de producteur de paraxylène, est un
maillon important de la chaîne du polyester dans l’est de Montréal.
455, avenue Marien
Montréal, Québec
H1B 4V7
Résidentiel - Commercial
Livraison - Aménagement
514 852-4445
Une entreprise dynamique favorisant
le développement des compétences
et le partage des connaissances.
MONTRÉAL-EST
11370, rue Notre-Dame Est
Bureau 202-B, H1B 2W6
REPENTIGNY
Secteur LeGardeur
155, boul. Lacombe
Bureau 130, J5Z 3C4
514 640-5837
Haute technologie
Évaluation, suivi et
éducation audioprothétique
Piles · Entretien · Réparation
AUDIOPROTHÉSISTE
PROTHÈSES AUDITIVES
Lorsqu’il a été élu lors de son premierman-
dat en 2009, Robert Coutu ne s’attendait
certainement pas à vivre l’une des pires
crises traversées par sa ville. Tout a mal
commencé avec la fermeture de l’un des
plus grands acteurs économiques du
secteur : la raffinerie Shell, privant lamuni-
cipalité d’une bonne part de ses revenus
et laissant derrière elle un terrain de déso-
lation. Qu’à cela ne tienne, c’est justement
du sang tout neuf qui venait de prendre la
tête de la ville en la personne du nouveau
maire qui a immédiatement retroussé ses
manches.
« Ça n’a pas été facile, je dois le dire, de gérer cette
crise majeure. Nous étions comme un boxeur
sur un ring qui venait de se prendre un direct du
droit dévastateur. Nous avons pourtant réussi à
redresser la barre pour éviter l’échouage et 5 ans
plus tard, nous commençons à entrevoir la fin
du tunnel. Les bonnes nouvelles commencent à
arriver et nous avons confiance en l’avenir »,
nous confie Robert Coutu, plus motivé que
jamais.
L’inversion du pipeline indispensable
Ce pipeline numéro 9 d’Enbridge fait beaucoup
couler d’encre et, selon Robert Coutu, soulève
parfois une colère bien injustifiée. « Cette inver-
sion n’est pas si dangereuse que certains veulent
le prétendre. Je pense même qu’elle a des effets
bénéfices puisqu’elle force Enbridge à redoubler
d’efforts quant à la sécurité en lui imposant des
règles très contraignantes », indique le maire.
Comme nous le précisions dans notre édition du
mois d’avril : « Enbridge est prête à procéder à
l’inversion. Le feu vert donné par l’Office natio-
nal de l’énergie est accompagné d’une trentaine
de conditions que nous respecterons. Notre
but n’est pas de foncer sans se préoccuper de
l’environnement et de la sécurité. Nous
sommes très sensibles à ces paramètres et
nous voulons conserver le dialogue qui a
été entrepris avec les municipalités, les
MRC et les propriétaires terriens concer-
nés », avait assuré Éric Prud’homme,
Chef principal des affaires publiques
pour l’Est du Canada au sein de l’entre-
prise Enbridge.
Une étude sera bientôt dévoilée
Preuve que le développement écono-
mique est au centre des ambitions de l’équipe
municipale, un dossier intitulé « Étude des
opportunités de développement stratégique
du tissu industriel de l’Est de Montréal » sera
prochainement dévoilée et condensera le fruit
d’un travail communmettant en scène plusieurs
organismes. « Cette étude est extrêmement
intéressante et démontre que nous ne restons pas
inactifs. Nous sommes au contraire en plein
bouillonnement, une effervescence positive. Ce
dossier débouchera sur un plan d’action qui sera
mis en œuvre assez rapidement et qui mobilisera
toutes les forces disponibles pour obtenir des
résultats probants ».
Des indices de reprise
Vopak Royal a annoncé récemment l'acquisition
d'une entreprise de deux terminaux de distribu-
tion pour le stockage et le traitement de produits
raffinés à Montréal et Québec. Avec cette acqui-
sition, la capacité de stockage de Vopak Royal
augmente notablement.
Ces acquisitions font partie de la stratégie globale
de Vopak pour renforcer sa position de leader.
Les terminaux de Vopak nouvellement acquis
à Montréal et à Québec ont une capacité de
stockage de 339,000 cbm et 170,000 cbm res-
pectivement. Après l'achèvement d'un projet
d'expansion de 72,000 cbm à Montréal, les ter-
minaux acquis auront une capacité de stockage
combinée de 581,000 cbm (3.74 millions de
barils).
Cette annonce, presque passée inaperçue est
pourtant une excellente nouvelle pour les pro-
chaines années. Robert Coutu estime les inves-
tissements à venir pour son secteur à plusieurs
dizaines de millions. « C’est un bon début et cela
présage enfin la sortie du tunnel. Notre souhait
à tous est de retrouver le niveau d’activités éco-
nomiques et industrielles que nous connaissions
avant la crise qui a frappé l’économie à l’échelle
planétaire et nous pensons que c’est un objectif
réalisable », conclut Robert Coutu.
Jean-Claude Bataille
Sortie de tunnel proche
Robert Coutu, Maire
1...,4,5,6,7,8,9,10,11,12,13 15,16,17,18,19,20
Powered by FlippingBook