ici Maintenant dec 07 - page 15

15
L’Édition des gens d’affaires | Mai 2014
L'inquiétude quant à ce risque semble
refaire surface dans le domaine du crédit
à la consommation, alors que la reprise éco-
nomique en est à sa cinquième année. Le
dernier sondage trimestriel effectué auprès
des professionnels du risque de banques
canadiennes et américaines a révélé que les
prévisions quant aux défauts de rembour-
sement des prêts auto et de cartes de cré-
dit, ainsi que les défauts de paiement des
prêts personnels, pourraient atteindre leur
niveau le plus élevé depuis 2011.
D'après un sondage de FICO (NYSE:FICO), une
entreprise de pointe en logiciels d'analyse pré-
dictive et de gestion décisionnelle, 44 pour cent
des personnes sondées prévoyaient une augmen-
tation des défauts de remboursement des cartes
de crédit au cours des six prochains mois, tandis
que 35 pour cent s'attendaient à ce que les dé-
faillances sur les prêts auto augmentent. Parmi
les personnes sondées, 43 pour cent s'attendaient
à ce que les défauts de paiement sur tous les prêts
personnels augmentent.
C'est le quatrième trimestre consécutif où l’on
dénote un degré de pessimisme plus élevé chez
les personnes sondées en ce qui concerne le
défaut de remboursement des prêts auto et des
cartes de crédit. Toutefois, le sondage, réalisé
pour FICO par l'Association internationale
des professionnels de la gestion des risques
(PRMIA), révèle que le réendettement pourrait
se poursuivre et même s'accélérer.
« Nous avons vu les inquiétudes à propos des
défauts de paiement augmenter légèrement
au cours de quelques trimestres », mentionne
Dr. Andrew Jennings, chef analyste chez FICO et
chef de FICO Labs. « Ceci peut être interprété
comme un signe positif alors que les prêteurs
ont passé une grande partie des cinq dernières
années à resserrer l'offre de crédit en étant peu
enclins à prendre des risques. Ces chiffres révè-
lent que plus de gens ont accès au crédit, mais il
est impératif de garder l'œil ouvert quand au
niveau de risques de ces nouveaux prêts. Si les
défauts de remboursement atteignent un niveau
inquiétant, nous pourrions voir les prêteurs faire
marche arrière à nouveau ».
Le sondage révèle que 65 des banquiers sondés
s'attendaient à ce que les soldes moyens sur les
cartes de crédit augmentent au cours des six
prochainsmois.C'est le pourcentage le plus élevé
à ce sujet en quatre ans d'existence du sondage.
De plus, 61 pour cent des personnes sondées
prévoient que les demandes de nouveau crédit
par les consommateurs augmenteront, soit la
deuxième donnée la plus élevée jamais enregis-
trée pour cette question.
« Au Canada, les résultats démontrent que 59
pour cent des personnes sondées croient que les
consommateurs demanderont davantage de
crédit au cours des six prochains mois », sou-
ligne Robin Findlay, directeur principal et chef
de FICO Canada. « C'est le troisième trimestre
consécutif où les Canadiens sondés croient que
les consommateurs feront plus de demandes de
crédit. Cette donnée ajoute une dimension in-
téressante alors que certains de nos prêteurs les
plus importants ont récemment baissé leurs
taux d'intérêt afin de générer des demandes de
crédit additionnelles. Toutefois, comme le révèle
notre sondage, les taux de défaut de rembour-
sement continuent d'augmenter, ce qui peut
faire en sorte que les quelques prochains mois
soient plus convaincants, alors que les prêteurs
canadiens réagissent au niveau de risque plus
élevé ».
Les prêts aux petites entreprises semblent
stables
Les personnes sondées ont affirmé que les prêts
aux petites entreprises resteraient sur la même
voie et pourraient même connaître une amé-
lioration. Quatre-vingt-quatorze pour cent des
personnes sondées ont mentionné que les
demandes de crédit par les petites entreprises
allaient demeurer stables ou augmenter au cours
des six prochains mois. Quatre-vingt-quatre
pour cent des personnes sondées croyaient que le
crédit prolongé accordé aux petites entreprises
allait demeurer stable ou augmenter. Et soixante-
quatorze pour cent des personnes sondées
s'attendent à ce que l'offre de crédit pour les prêts
aux petites entreprises réponde à la demande.
Les banquiers nord-américains prévoient une hausse des défauts
de remboursement des cartes de crédit et des prêts personnels
Karine Boivin Roy
Conseillère
District de Louis-Riel
Tél. : 514 872-7123
Richard Celzi
Conseiller
District Tétreaultville
Tél. : 514 872-9899
Laurence Lavigne Lalonde
Conseillère
District Maisonneuve–Longue-Pointe
Tél. : 514 872-7123
Éric Alan Caldwell
Conseiller
District Hochelaga
Tél. : 514 872-9899
Réal Ménard
Maire de l’arrondissement
Mercier–Hochelaga-Maisonneuve
Tél.: 514 872-8759
Mercier–Hochelaga-Maisonneuve,
un arrondissement en plein développement !
« Une des forces de l’arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve, c’est sa position géographique. Il se
situe à proximité du centre-ville et des grands axes routiers, ce qui est une force d’attraction pour les entreprises.
On y trouve aussi une qualité de vie sécuritaire et attrayante où il est bon d’élever sa famille ! » -
Réal Ménard
1...,5,6,7,8,9,10,11,12,13,14 16,17,18,19,20
Powered by FlippingBook