ici Maintenant dec 07 - page 8

8
L’Édition des gens d’affaires | Mai 2014
Chez sanimax, nous développons
des solutions respectueuses de
l’environnement afin de répondre
aux besoins des industries alimentaires
et agroalimentaires et des marchés
d’énergies renouvelables.
Service aux citoyens : (514) 648-1083
• 9900, 6
e
rue, Montréal
Siège social
Place du Carrefour
8300, boulevard
Maurice-Duplessis
Montréal, Qc H1E 3A3
Tél.: 514.648.5800
poste 7008312
Tél.: 514.648.5800
poste 7008327
desjardins.com
Annie Corriveau
Conseillère - Investissement et retraite
Représentante en épargne collective pour Desjardins Cabinet de services financiers inc.
Marc Lebuis,
M.Sc. econ
Conseiller - Investissement et retraite
Représentant en épargne collective pour Desjardins Cabinet de services financiers inc.
Bureau de circonscription
3715, boul. Saint-Jean-Baptiste, bureau 101
Montréal (Québec) H1B 5V4
Téléphone : 514-640-9085
Télécopieur : 514-640-0857
Nicole Léger
Députée de Pointe-aux-Trembles
Mairesse charismatique de Rivière-des-
Prairies – Pointe-aux-Trembles, Chantal
Rouleau réélue avec une forte majorité
regarde l’avenir avec confiance. À la têtede
l’undes arrondissements les plus vastes de
l’île de Montréal, ses citoyens bénéficient
d’un environnement magnétique qu’elle
veut préserver et mettre en valeur mais
sans tourner le dos au nécessaire dévelop-
pement économique. L’un des plus grands
défis qui se pose : désenclaver la perle
bleue et verte.
« L’investissement de 220 M$ de la raffinerie
Suncor de Pointe-aux-Trembles constitue une
bonne nouvelle car le projet de mise à niveau des
équipements permet à des centaines d’ouvriers
de venir travailler dans l’arrondissement, ce qui
apporte un peu d’air frais et permet aux com-
merçants locaux de profiter de retombées non
négligeables. Mais il ne s’agit que d’un chantier
provisoire. Ce chantier devrait débuter à
l’automne pour une durée de quelques mois »,
explique Chantal Rouleau.
Et c’est justement le commerce de proximité qui
joue le rôle de locomotive des activités du
secteur. L’arrondissement a d’ailleurs beaucoup
investi dans la réhabilitation de ses quartiers
depuis plusieurs mois et principalement le vieux
Pointe-aux-Trembles qui bénéficie d’un travail
d’urbanisation important pour la mise en valeur
de son patrimoine et des activités commerciales.
« On sent une vigueur notable également sur
St-Jean-Baptiste avec la réorganisation du centre
commercial qui offre une nouvelle façade. Il
s’agit d’une initiative privée que je tiens à souli-
gner et à saluer ».
Une participation démocratique aux projets
Le charisme de Chantal Rouleau réside princi-
palement dans sa vision de la gestion d’un
arrondissement. Pour elle, la gestion doit être
effectuée sous un angle démocratique complet.
Et pour ce faire, elle n’hésite pas à faire participer
les citoyens aux grandes décisions qui sont
prises. « Par exemple, dans le cadre du projet
Plage de l’Est, le concours de design qui a été
lancé proposait, aux citoyens de l’arrondisse-
ment désirant prendre part à la démarche, la
possibilité de s’impliquer dans la première étape
de sélection des propositions. De toutes les
propositions reçues, le comité a désigné trois à
cinq finalistes ont participé à la présentation
finale devant un jury qui, à son tour, a sélec-
tionné le projet lauréat ». De la même manière,
dans le projet du boulevard Gouin, les citoyens
ont été appelés à apporter leur contribution.
« Il est tout à fait normal, selon notre équipe
municipale, que les citoyens aient leur mot à dire
dans les grands projets tels que la plage de l’Est
ou le boulevard Gouin. Cela
leur permet de participer ac-
tivement, de se sentir impli-
qués dans les grands axes
de développements », confie
Chantal Rouleau.
Les réalisations se profilent
Bordée par le fleuve Saint-
Laurent, la future place du
Village transformera complè-
tement le boulevard Saint-
Jean-Baptiste, au sud de la rue
Notre-Dame, en un lieu pri-
vilégié de rencontres et d’échanges. La place du
Village offrira des espaces d’animation, de repos,
de rassemblement, une aire événementielle ainsi
qu’une vue imprenable sur le fleuve. Les travaux
de la place publique, représentent une somme de
plus de 2,5 M$, comprennent notamment
l’aménagement de la place, de jets d’eau à raz le
sol, de bancs et d’îlots de plantation. Un nouvel
éclairage de rue ainsi que des luminaires pour le
trottoir du côté de l’église seront installés pour
créer une ambiance et assurer la sécurité des
visiteurs. Une nouvelle plantation d’arbres de
rue du côté des résidences viendra encadrer la
place d’un couvert végétal important.
L’arrondissement nominé au gala de
l’environnement
L’arrondissement a élaboré son premier Plan
bleu vert en étant bien conscient de la nécessité
et de l’importance de préserver et de valoriser ces
richesses collectives que sont les berges. Il s’agit
d’un outil de travail novateur qui permettra une
gestion intégrée des rives de la rivière des Prairies
et du fleuve Saint-Laurent. Le plan favorisera à
la fois un accès public aux berges ainsi que leur
protection et leur mise en valeur, encadrée par
un programme de protection et de gestion des
milieux sensibles et significatifs. Ce premier plan
fait suite à des consultations auprès de près d’une
dizaine d’organismes du milieu et à une assem-
blée publique sur la mise en valeur des berges,
tenue à l’été 2012. L’arrondissement prend ainsi
les moyens nécessaires pour redonner aux
citoyens l’accès à ce patrimoine naturel.
Ce programme a permis à l’arrondissement
d’être nominé au gala de reconnaissance
environnement et développement durable de
Montréal. Une grande fierté pour la mairesse :
« C’est une récompense et une reconnaissance
pour notre vision du développement », indique-
t-elle.
Conjuguer économie et environnement
1,2,3,4,5,6,7 9,10,11,12,13,14,15,16,17,18,...20
Powered by FlippingBook