L'Édition - Juin 2014 - page 13

13
L’Édition des gens d’affaires | Juin 2014
S’il est assez peu banal de découvrir un
lauréat tel que le restaurant Pacini
Langelier parce qu’il représente une
chaîne, il suffit simplement de franchir
la porte de l’établissement pour com-
prendre que l’on entre dans un univers
différent qui, s’il est fier de représenter
une enseigne connue, a su aussi se
démarquer pour offrir à ses invités une
expérience unique.
D’ailleurs, chez Pacini Langelier, on ne parle
pas de clients, mais d’invités et ce petit détail
déclenche aussitôt une bouffée de plaisir à
venir et met en éveil presque immanquable-
ment nos papilles. Dans un milieu très
concurrentiel, ce qui distingue l’équipe,
c’est justement de doubler les plaisirs avec
un accueil unique et digne de ce nom. Pas
question de limiter le temps passé aux tables
ou d’être servi par un personnel débordé
qui, pendant qu’il note votre commande
regarde du coin de l’œil la table voisine qui
s’impatiente… Rien de tout cela. Et Michel
Senez, directeur de la restauration, connaît
son métier. Il l’exerce depuis 28 ans et sa
passion est toujours aussi vive et communi-
cative.
Parce que les Prix ESTim sont, en plus d’être
un moment agréable, l’occasion de se
remettre en question, Michel Senez s’était
mis en tête depuis quelques années de
concourir lui aussi pour obtenir la précieu-
se statuette : « Cette année, cela fait dix ans
que je suis au service du Pacini Langelier et
cela fait plusieurs années que je m’émer-
veille devant ces formidables retrouvailles
lors du Gala des Prix ESTim. À force de voir
l’ambiance qui y règne, j’ai un jour eu l’idée
de participer et j’ai lancé le défi avec mes
deux enfants qui y travaillent aussi. J’ai donc
complété le dossier sans vraiment savoir si
nous serions à la hauteur tant la qualité des
finalistes est relevée. Compléter un dossier,
ce n’est pas simplement remplir un formu-
laire en espérant que notre numéro sortira.
C’est un processus qui nous force à une
autocritique très instructive », nous indique
non sans fierté Michel Senez. « C’est savoir
nous situer dans nos forces, nos faiblesses
avec l’espoir d’être les meilleurs possible ».
Le grand soir, assis dans la tribune, Michel
Senez a été traversé d’un frisson lorsque
c’est son nom qui a été appelé pour monter
sur la scène et recevoir l’ultime récompense.
Comblé de joie, il nous confie : « J’aurais tel-
lement aimé pouvoir être accompagné de
toute mon équipe, une quarantaine, car si je
suis le chef d’orchestre, ils sont chacun des
virtuoses qui contribuent à notre réussite, à
améliorer chaque jour notre prestation ».
La statuette trône aujourd’hui dans l’entrée
du restaurant et il n’est pas rare que par
fierté une serveuse s’en empare pour aller la
montrer à une tablée. « Cette récompense
n’est pas la mienne ni même celle du restau-
rant. Elle est celle de nos employés et de nos
invités sans qui Pacini ne serait pas ce qu’il
est ! ».
Pacini Langelier se distingue en chef de file
puisqu’il sert de laboratoire pour toute la
chaîne. On y teste les nouveaux produits, on
y instaure de nouvelles méthodes de travail
aussi bien en salle que dans les cuisines et il
est si bien reconnu par ses pairs que c’est là
que le personnel qui va travailler au sein de
la chaîne y fait ses armes avant de rejoindre
son poste dans un autre restaurant de la
chaîne.
Finalistes
: Boutique Courir Montréal,
Circuit Ford Lincoln
Commerce de détail
Restaurant Pacini Langelier
Pacini Langelier
1...,3,4,5,6,7,8,9,10,11,12 14,15,16,17,18,19,20,21,22,23,...32
Powered by FlippingBook