L'Édition - Juin 2014 - page 21

21
L’Édition des gens d’affaires | Juin 2014
Quand on parle de réinventer la roue,
c’est souvent dans le contexted’unebou-
tade de dérision. Pourtant, le terme
s’approprie parfaitement en ce qui con-
cerne l’entreprise Les jeux Elephant®play.
Œuvrant dans un domaine très concur-
rentiel, l’entreprise située dans l’arron-
dissement Rivière-des-Prairies – Pointe-
aux-Trembles a su innover pour se
démarquer et pénétrer un marché peu-
plé de grands joueurs internationaux et
tenu à respecter des normes drastiques :
celui des jeux extérieurs pour enfants.
« Tout ce qui touche aux enfants est sensible
quant aux normes de sécurité. De plus, c’est
un milieu dans lequel la concurrence est très
agressive, pour ne pas dire unmarché réservé.
Sans vouloir renverser absolument ce qui
existait en la matière, nous avons abordé ces
paramètres avec calme et sérénité et surtout
avec un esprit inventif qui bouscule un peu
l’aspect traditionnaliste de ce secteur. Nous
voulions offrir des nouveautés, réinventer le
sempiternel carrousel que tout le monde a
connu dans sa jeunesse. Voilà ce qui nous
démarque, en plus de nous faire un devoir
d’offrir des jeux qui permettent à nos jeunes
d’interagir ensemble, de former des équipes
et donc de vivre un véritable apprentissage
de manière ludique », nous explique Serge
Morin, Président.
La politique maison est donc tournée vers
l’innovation et l’enthousiasme, et toute
l’équipe s’investit pour offrir quelque chose
de nouveau et cette recette semble apporter à
l’entreprise un bon succès. « Nous avons par-
ticipé il y a quelques temps à une grande foire
en Grande-Bretagne, cela nous a permis non
seulement de proposer une démonstration
très probante de nos produits mais aussi
d’apprendre beaucoup sur ce qui nous préoc-
cupe le plus : les normes. Et parce que cet
enjeu est l’un des principaux car il est l’un des
principaux freins à l’innovation, je me suis
investi en rejoignant l’équipe des normes
canadiennes », confie Serge Morin.
Le prix ESTim pour l’entreprise manufactu-
rière de 10M$ ou moins de chiffre d'affaires
remis le 8 mai dernier à la Tohu vient récom-
penser fort justement une volonté farouche
d’innover, de proposer à nos enfants un
univers qui change un peu de ce que l’on a
l’habitude de voir. Serge Morin ne cache
d’ailleurs pas sa satisfaction d’être sous les
projecteurs parmi ses pairs : « C’est une belle
récompense pour l’entreprise et chacun des
membres qui la compose. Pendant toute
l’année, nous travaillons assidûment, avec
passion, presque de manière silencieuse. La
soirée de remise des prix ESTim est une
parenthèse très agréable pendant laquelle
nous avons pu nous présenter, nous qui
sommes si peu connus au Québec. Pourtant,
nous sommes très fiers de fabriquer du
« Made in Québec » et de rayonner à travers
le Canada ».
De plus, Les jeux Elephant®play ont pour
objectif d’essayer pénétrer plus pronfodé-
ment le marché québécois et cette recon-
naissance de la communauté d’affaires de
Montréal vient à point nommé. Une récom-
pense d’autant plus importante que le plateau
des finalistes était très relevé.
Finalistes
: Flexfab inc., Vitre-Art.
Entreprise manufacturière (10M$ ou moins de chiffre d'affaires)
Les jeux Elephant®play, distribués
par Unova aires de jeux
Les jeux Elephant®play
À quoi ressemblerait notre économie si
la durée de vie de nos entreprises se limi-
tait à une génération ? Pour certains, la
relèveest naturelle, elleest assuréepar la
famille. Pour d’autres, le problème est
plus complexe. La descendance n’existe
pas ou n’est pas intéressée. Ainsi, de
véritables perles vivent une lente agonie
jusqu’à leur extinction lorsque le fonda-
teur prend sa retraite ou abandonne la
barre du navire. Le prix Transfert ou relè-
ve entrepreneuriale met sous les projec-
teurs des histoires qui se terminent bien
et surtout permet de focaliser sur un défi
qui n’est jamais facile à relever et qui
pourrait passer inaperçu.
Cette année, c’est l’entreprise Vulcan qui est
mise en lumière avec ce que l’on peut consi-
dérer comme une histoire qui finit bien, ou
plutôt se pérennise bien. Et c’est Alain
Giasson ainsi que son associé Claude Picard,
formant un binôme gagnant qui en sont les
héros (au diable l’humilité quand la cause est
grande). C’est en 2012 qu’ils s’intéressent à
l’entreprise fondée en 1947 qui œuvre dans le
domaine de la fabrication d’outils de levage.
« Non seulement, nous étions persuadés que
cette entreprise avait un très fort potentiel car
elle bénéficiait d’une expérience et d’une
technologie de pointe sur son marché. De
plus, nous voulions nous impliquer active-
ment dans le vie de l’entreprise, pas unique-
ment sur un plan financier », nous confie
Alain Giasson, président de Vulcan Compa-
gnie de Palans Ltée.
L’entreprise basée à Montréal est le seul fabri-
cant canadien de palans, chariots et treuils
électriques. Vulcan offre des produits
robustes, fiables et construits sur mesure pour
répondre aux besoins de sa clientèle. Vulcan
distribue également depuis 1973 une gamme
complète de palans, leviers à rochets, pinces,
grappins et autres produits liés au levage. En
plus de la vente, l’entreprise offre, grâce à un
personnel local et qualifié ainsi qu’à un inven-
taire complet, les services de location, de
réparation et de certification.
Il s’agissait d’un beau défi à relever et après
deux ans, le succès est au rendez-vous. Il
faut dire que le terreau était plutôt fertile et
que la motivation des nouveaux propriétaires
était plus que remontée. Sans compter que
selon Alain Giasson, la cause était noble :
« Aujourd’hui, on parle beaucoup de nouvel-
le économie et des technologies. On oublie
presque l’industrie traditionnelle, celle dont
on a encore besoin dans notre vie quotidien-
ne et qui représente une base solide de notre
tissu économique. Vulcan Compagnie de
Palans œuvre dans un domaine traditionnel
mais fait preuve d’un savoir faire et de tech-
nologies de pointe. Elle offre une solution
rapide et de proximité aux besoins des indus-
tries du Québec ».
Quant au Prix ESTim remporté dans la
catégorie Transfert ou relève entrepreneu-
riale, c’est un peu le fruit du hasard qui l’a
amené dans l’entreprise : « Je me dois de
remercier la perspicacité de notre parrain de
la Banque Nationale : Sylvain Cournoyer qui
nous a un peu poussé sur cette voie. Il a eu du
flair et nous a dirigé vers un challenge auquel
nous n’avions pas pensé. Avec mon associé,
Claude Picard, nous formons un beau duo et
c’est à toute l’équipe de l’entreprise que nous
dédicaçons ce prix car ils sont un maillon
important de notre réussite ».
Finaliste
: Équipements Select-Lift inc.,
Leduc Sécurité.
Transfert ou relève entrepreneuriale
Vulcan Compagnie de Palans Ltée
Vulcan Compagnie de Palans Ltée
Lise Thériault
Députée d’Anjou-Louis-Riel
Vice-première ministre et
ministre de la Sécurité publique
Téléphone : 514 493-9630
1...,11,12,13,14,15,16,17,18,19,20 22,23,24,25,26,27,28,29,30,31,...32
Powered by FlippingBook