Edition des gens d'affaires - page 11

11
11 903, boul. Sainte-Gertrude, bureau 200, Montréal (Québec) H1G 5R1
Téléphone : (514) 789-1387
U
NE EXPERTISE PROFESSIONNELLE
À VOTRE SERVICE
L
E DROIT AUTREMENT
Impondérable, former le personnel est une
première nécessité. Si pour les grands
groupes, c’est une démarche naturelle qui ne
fait aucun doute, dans le milieu des PME, ce
n’est pas si évident. Les moyens ne sont pas
toujours au rendez-vous et la conjoncture
économique actuelle pousse plutôt à vouloir
faire des économies qu’à se lancer dans des
investissements sur du long terme. Il faut
pourtant se rendre à l’évidence qu’un per-
sonnel bien formé sera plus performant, il
sera apte à prendre des initiatives qu’il n’ose-
ra pas entreprendre dans le cas contraire. La
formation offre bien sur des compétences,
mais elle permet aussi et surtout au person-
nel de gagner en assurance, ce qui les incite
plus souvent à devenir des initiateurs, à se
dépasser sans nul besoin de le leur demander.
Dans le cadre d’une PME, la formation est un
sujet plus sensible. L’urgence est le résultat,
l’instinct de survie, le besoin de se libérer des
doutes des lendemains. Il y a également le
manque de temps. Bien souvent, le personnel
est comme le dirigeant : pluridisciplinaire par
nécessité. On manque de temps et de
moyens, alors ce genre de détail préoccupe
moins. La prise de conscience n’est pas la
même. Surtout quand on est à la tête d’une
entreprise encore jeune qui doit faire ses
preuves commerciales avant de montrer des
preuves d’endurance sur les marchés.
En fait, dès que la prise de conscience de la
nécessité de former son personnel est acqui-
se, on agit dans le bon sens et peu d’entre-
prises qui prennent ce chemin ont à se
plaindre de leurs décisions de miser sur l’ave-
nir. Aujourd’hui, dire que l’on n’a pas les
moyens n’est plus une excuse valable. De
nombreux programmes sont offerts aux
Petites et Moyennes Entreprises.
Le site Internet d’Emploi Québec, par
exemple, offre des conseils dans de nombreux
domaines liés à la formation. On y trouve de
nombreuses informations sur les pro-
grammes de subvention du Fonds de déve-
loppement et de reconnaissance des compé-
tences de la main-d’œuvre, le programme de
soutien aux entreprises de la Métropole pour
l'emploi et la relance (SEMER), un soutien
aux promoteurs collectifs pour le développe-
ment de la main-d’œuvre ou encore sur le
soutien régionalisé aux entreprises pour le
développement de la main-d’œuvre et enfin
le programme de subvention à la recherche
appliquée (PSRA). Les programmes sont
donc nombreux et il serait dommage de ne
pas y faire appel.
Viser juste
Parfois, la formation est considérée à tort
comme un handicap financier, une charge,
un poids. Pourtant, en formant vos
employés, vous les préparez aux lendemains.
Vous vous donnez à vous toutes les chances
de percer dans votre domaine. Vous vous
dotez de la meilleure équipe et surtout, vous
la maintenez à jour dans ses connaissances.
Nous vivons une époque formidable de tech-
nologies. Il y a forcément un prix à payer.
Mais si l’on prend la peine d’y penser…
N’est-ce pas là une belle évolution de la civi-
lisation ? Quoi de plus merveilleux que de
voir des enfants être plus à l’aise que nous
devant un ordinateur ? Alors qu’à leur âge,
nous construisions des maisons en briques
multicolores. L’apprentissage se fait rapide-
ment. C’est presque une seconde nature. Si
l’on veut bien regarder cela d’un bon œil,
c’est plutôt valorisant. Tout en étant inquié-
tant, mais cela est un autre problème.
Cela tend à vouloir dire que l’humanité est
bien plus apte à apprendre d’elle-même que
pressenti. Un petit coup de pouce supplé-
mentaire et nous fabriquons des champions.
C’est cela le but d’une bonne formation. Il
faut cibler, faire des choix stratégiques et
oublier les petits tracas pécuniaires puisque
le retour sur investissement est garanti à
court terme.
En conclusion, la formation c’est un pari sans
risque et un passage obligé avant de songer
au développement des affaires.
Le secret de la compétitivité
Depuis plusieurs années, on assiste à un glis-
sement inquiétant de la compétitivité des
pays qui jouaient les places d’honneur il y a
une ou deux décennies. Ainsi, le Canada a
glissé de la 12è à la 14è place entre 2011 et
2013 et la France est sortie du Top 20. La
compétitivité des économies est directement
reliée à la qualité de son outil de production
qui comprend les Ressources Humaines. La
formation est une démarche qui, lorsqu’elle
est prise au sérieux, peut permettre d’amélio-
rer son positionnement, même au sein d’en-
treprises de petite et moyenne tailles.
L’Édition des gens d’affaires | Septembre 2014
Dossier Formation
Les PME doivent investir !
1...,2,3,4,5,6,7,8,9,10 12,13,14,15,16
Powered by FlippingBook