Edition gens d'affaires - 2014-10 - page 6

6
À l'occasion de son 53e Congrès annuel qui se
tient dans la région de Charlevoix, l'Association
des professionnels de la construction et de l'ha-
bitation du Québec (APCHQ) a dévoilé
aujourd'hui ses prévisions économiques pour
2014 et 2015. Selon les données du rapport, le
nombre de mises en chantier devrait croître de
1 % en 2014 pour ensuite diminuer de 3 % en
2015.Malgré l'apparence de stabilité qui peut se
dégager de la lecture de ces chiffres, l'APCHQ
demeure préoccupée par l'état incertain du
marché de la construction résidentielle.
« Après une année 2013 très décevante où les
mises en chantier ont diminué de 20 %, nous
observons une relative stabilisation du marché
résidentiel. Néanmoins, avec 37 000 mises en
chantier, l'année 2015 sera la plus faible enre-
gistrée au cours de la dernière décennie et l'en-
vironnement incertain nous amène à croire
qu'il sera difficile de renverser la situation »,
affirme Georges Lambert, économiste à
l'APCHQ.
Parmi les obstacles à une reprise plus soutenue
des mises en chantier à l'échelle provinciale,
l'APCHQ note une croissance économique
plus faible au Québec que dans les autres pro-
vinces canadiennes, une augmentation plus
timide du nombre de ménages ainsi qu'une
accession de plus en plus difficile à la propriété.
« Heureusement que les taux d'intérêt demeu-
rent bas et contrebalancent ces facteurs négatifs
», de poursuivre M. Lambert.
Accession plus difficile à la propriété
Comme l'a démontré notre Enquête sur les
acheteurs de maisons neuves publiée le 10 sep-
tembre dernier, l'accession à la propriété
demeure un défi constant. En effet, à 61 %, le
taux de propriété des ménages québécois est
loin en dessous de la moyenne canadienne de
69 %. L'APCHQ considère que le resserrement
de certaines règles, dont la réduction de la
période d'amortissement maximale pour un
prêt hypothécaire, a potentiellement restreint
l'accès à la propriété pour près de 40 000
ménages. D'ailleurs, de 2011 à 2013, une dimi-
nution de 11 % du nombre de premiers ache-
teurs a été observée dans le marché de la
construction résidentielle neuve. La hausse du
nombre de mises en chantier pour le marché
locatif illustre également cette accession diffici-
le, le secteur de la construction s'adaptant à la
demande de son marché.
Moins demaisons individuelles
Bien qu'elles représentent encore 31 % de
toutes les mises en chantier, les maisons indivi-
duelles sont moins populaires qu'auparavant.
De 2013 à 2015, le nombre de maisons indivi-
duelles construites aura chuté de 13 %, passant
de 13 144 à 11 415. La densification accrue et
l'enjeu de l'abordabilité expliquent cette ten-
dance à la baisse.
L’Édition des gens d’affaires | Octobre 2014
Prévisions économiques de l'APCHQ :
diminution des mises en chantier en 2015
SWITCH, l’Alliance pour une économie
verte au Québec, qui regroupe des organisa-
tions issues des milieux économiques, finan-
ciers, associatifs et environnementaux, était
ce matin au Technoparc Montréal pour ren-
contrer les décideurs du Grand Montréal
autour des applications de l’économie verte
sur le territoire. Plusieurs entrepreneurs,
représentants institutionnels et de la société
civile ont ainsi pu échanger sur les initiatives
de la grande région métropolitaine en la
matière et partager leurs réalisations, met-
tant en lumière le leadership montréalais à
cet égard.
Les représentants de SWITCH, monsieur
Karel Mayrand, directeur général pour le
Québec de la Fondation David Suzuki, et
monsieur Denis Leclerc, président et chef de
la direction d'Écotech Québec, ont d’abord
présenté les objectifs de l’Alliance, soit
l’émergence d’une vision et d’un leadership
social, politique et économique clairs, le
développement d’une plus grande cohéren-
ce dans les politiques et les interventions de
l’État et la convergence des initiatives des
secteurs public, privé, associatif, coopératif
et mutuel et de la société civile en faveur
d’une économie verte.
« Nous pensons qu’il est essentiel d’aller sur
le terrain à la rencontre des décideurs pour
connaitre leur réalité, identifier les succès,
les réussites et les difficultés, pour mieux ali-
menter nos travaux et recommandations en
faveur de l’accélération du virage vers une
économie verte au Québec», explique Karel
Mayrand.
« Ce type de rencontre nous permet aussi de
voir comment gens d’affaires et environne-
mentalistes travaillent ensemble et quels
sont les leviers sur lesquels s’appuyer pour
adopter une vision réconciliant impératifs
environnementaux et croissance écono-
mique », ajoute Denis Leclerc.
La rencontre, initiée par SWITCH et organi-
sée en partenariat avec Technoparc Montréal
comptait parmi ses participants, le Conseil
régional de l’environnement de Montréal
(CRE-Montréal), l’arrondissement de Saint-
Laurent, la Société de transport de Montréal
(STM). Plusieurs entreprises, dont Renewz,
Pyrogenesis, Northex Environnement,
MCM, étaient aussi présentes à la rencontre
qui visait à faire un portrait de l’économie
verte dans le Grand Montréal, mais égale-
ment à mettre en lumière les « success sto-
ries », définir les obstacles et identifier des
projets sur lesquels gens d’affaires et envi-
ronnementalistes pourraient travailler
ensemble.
L’économie verte foisonne dans le
Grand Montréal
S.E.R.I.C.
présente :
Avec la collaboration du comité stratégique du
développement économique de Montréal-Nord
INSCRIVEZ-VOUS AU TOUT-INCLUS
EN DÉVELOPPEMENT DURABLE !
UN ÉVÉNEMENT INCONTOURNABLE SUR LE DÉVELOPPEMENT DURABLE
AXÉ SUR LE BÉNÉFICE ÉCONOMIQUE POUR LES PME
Des invités de marque sur place, dont le Ministre de l’environnement David Heurtel.
Des conférences sur les retombées économiques du développement durable en entreprise.
6 ateliers sur des outils concrets en développement durable destinés aux PME.
Des conseils pratiques et des solutions rentables en développement durable adaptés aux PME.
Un important événement de réseautage conçu pour les dirigeants de PME
incluant un volet reconnaissance.
INSCRIPTION EN LIGNE >> RENDDVOUS.CA
QUAND
Le mardi
14 octobre 2014
CÉGEP MARIE-VICTORIN
7000, rue Marie-Victorin, Montréal
(Québec) H1G 2J6
TARIFS
Prix du billet régulier :
165$
plus taxes
Prix de 2 billets et + :
150$
plus taxes
Prix membre S.E.R.I.C :
150$
plus taxes
Pour plus de renseignements :
514.327.3107
1,2,3,4,5 7,8,9,10,11,12,13,14,15,...16
Powered by FlippingBook