L'Edition - Mai 2015 - page 2

2
L’Édition des gens d’affaires | Mai 2015
Président-Éditeur
A
LAIN
D
ULONG
A
.
DULONG
@
JOURNALEDITION
.
COM
A
DJOINTE ADMINISTRATIVE
S
YLVIE
V
ÉZINA
ADMINISTRATION
@
JOURNALEDITION
.
COM
C
OMPTABILITÉ
C
LAUDE
S
IRARD
C
.
SIRARD
@
JOURNALEDITION
.
COM
C
ONSEILLER
(
ÈRE
)
EN STRATÉGIE MARKETING
M
AXIME
D
ULONG
M
.
DULONG
@
JOURNALEDITION
.
COM
R
ÉDACTEUR EN
C
HEF
J
EAN
-C
LAUDE
B
ATAILLE
REDACTION
@
JOURNALEDITION
.
COM
D
ESIGN ET
P
RODUCTION
I
SABELLE
B
RASSARD
D
ISTRIBUTION
M
AXIME
D
ULONG
I
MPRESSION
H
EBDO
-L
ITHO
, S
T
-L
ÉONARD
T
IRAGE
10 000
COPIES IMPRIMÉES
15 000
ABONNEMENTS COURRIEL
T
ÉL
. : 514 257-1000
T
ÉLÉC
. : 514 257-7505
11905,
RUE
N
OTRE
-D
AME
E
ST
, S
UITE
400,
M
ONTRÉAL
(QC) H1B 2Y4
JOURNALEDITION
.
COM
Dépôt légal : Bibliothèque Nationale du Québec
et du Canada ISSN 1918-2430
Abonnement : 514 257-1000
Le masculin utilisé dans cette publication
désigne les femmes autant que les
hommes. La reproduction de tout article
est interdite sans l’autorisation écrite du
journal. Les éditeurs n’assument aucune
responsabilité sur l’exactitude des
revendications et des offres faites par
les annonceurs.
Veuillez noter que l’éditeur ne partage pas nécessairement
le point de vue exprimé dans les chroniques.
LIGNE À 735 KV DE LA CHAMOUCHOUANE-BOUT-DE-L’ÎLE
La Chambre de commerce de l’Est
de Montréal (CCEM) est ravie de
l’aval donné au projet à 735 kV de
la Chamouchouane-Bout-de-l’Île,
qui permettra à la communauté
économique de l’est de Montréal
de pouvoir compter sur un réseau
de transport d’électricité fiable et
permanent.
Le Gouvernement du Québec a procédé il
y a quelques jours au lancement officiel de
la construction de la ligne 735 kV de la
Chamouchouane-Bout-de-l’Île et du nou-
veau poste Judith-Jasmin. Cette importan-
te décision contribuera à réduire de maniè-
re significative les pertes électriques sur les
lignes et permettra de répondre à la
demande sans cesse grandissante de trans-
port d’électricité.
En plus de maintenir la sécurité et la fiabi-
lité du réseau électrique, le projet permet-
tra de générer des retombées économiques
d’un ordre de 950M$ à 1G$ pour le
Québec et amènera la création de 1000
emplois à temps plein sur cinq ans.
« C’est une merveilleuse nouvelle pour les
entreprises de l’Est, actuelles et futures,
affirme Isabelle Foisy, directrice générale
de la CCEM. L’est de Montréal compte de
nombreux terrains à vocation industrielle
ou commerciale disponibles, constituant
un pôle d’attraction pour de nouvelles
implantations. La CCEM estime que
le projet de ligne à 735 kV de la
Chamouchouane–Bout-de-l'Ile pourrait
devenir un critère de poids pour les entre-
prises désirant s’installer dans l’est de la
ville », conclut-elle.
En terminant, la Chambre salue le souci et
la sensibilité dont a fait preuve Hydro-
Québec dans l’élaboration de ce projet, en
tenant compte de l’acceptabilité environ-
nementale et de l’accueil favorable du
milieu.
La CCMM salue également
l’avancée
La Chambre de commerce du Montréal
métropolitain salue la confirmation
du projet de ligne à 735 kV de la
Chamouchouane–Bout-de-l’Île annoncée
le vendredi 24 avril par le premier ministre
du Québec, monsieur Philippe Couillard,
et le ministre de l’Énergie et des Ressources
naturelles, monsieur Pierre Arcand.
« La fiabilité de l’approvisionnement éner-
gétique est l’un des éléments déterminants
de la qualité de l’environnement d’affaires
de la région métropolitaine de Montréal.
La relance du secteur manufacturier obser-
vée aux États-Unis est fortement liée à la
baisse du prix de l’énergie, toutes formes
confondues. Pour s’intégrer à la nouvelle
dynamique industrielle nord-américaine,
les entreprises d’ici doivent pouvoir comp-
ter sur le même avantage. Le Québec et sa
métropole ont la chance de pouvoir miser
sur une électricité dont le prix est faible,
mais encore faut-il que les entreprises qui
s’y installent aient accès à un approvision-
nement stable », a déclaré Michel Leblanc,
président et chef de la direction de la
Chambre de commerce du Montréal
métropolitain.
Dans son mémoire déposé auprès du
Bureau d’audiences publiques sur l’envi-
ronnement (BAPE) en décembre dernier,
la Chambre soutenait qu’il s’agit d’un pro-
jet nécessaire pour assurer un approvision-
nement stable pour les entreprises manu-
facturières et pétrochimiques présentes
dans l’est de Montréal et pour répondre
adéquatement à la croissance anticipée de
la demande.
« Le projet proposé permettra notamment
de répondre à la demande croissante de la
région métropolitaine. Hydro-Québec a
enregistré une augmentation dans le sud
de Lanaudière de près de 50 000 abonne-
ments au cours des 10 dernières années. La
Régie de l’énergie a clairement appuyé le
projet dans sa décision de mars dernier en
donnant son autorisation et en affirmant
qu’Hydro-Québec a démontré que sa réali-
sation était incontournable », a ajouté
Michel Leblanc.
« La Chambre considère qu’Hydro-Québec
a agi en bon citoyen corporatif en tenant
plus de 300 rencontres avec les milieux
concernés et en proposant des mesures
d’atténuation importantes. Le projet et son
tracé ont fait l’objet de nombreuses modi-
fications pour limiter les impacts sur les
citoyens et toutes les recommandations du
BAPE de nature environnementale ont été
intégrées. La décision du gouvernement
d’aller de l’avant avec ce projet majeur est
une bonne nouvelle pour l’économie de la
métropole », a conclu Michel Leblanc.
1 3,4,5,6,7,8,9,10,11,...12
Powered by FlippingBook