L'Edition - Mai 2015 - page 6

6
Daniel Turner
, CSO
PRÉSIDENT DIRECTEUR GÉNÉRAL
12 905, rue Jean-Grou, bureau 200, Montréal, Québec H1A 3N6
Tél.: (514) 498-7903 Fax: (514) 498-8365
·
RBQ: 3163-3639-15
Manic depuis 1976,
à Pointe-aux-trembles
depuis 2001
Chez Sanimax, nous développons
des solutions respectueuses de
l’environnement a"n de répondre
aux besoins des industries alimentaires
et agroalimentaires et des marchés
d’énergies renouvelables.
Service aux citoyens : (514) 648-1083
• 9900, 6
e
Rue, Montréal
L’Édition des gens d’affaires | Mai 2015
L’ARRONDISSEMENT DANS L’ACTION
Le moins que l’on puisse dire c’est qu’en ce
début 2015, l’arrondissement géré par la
mairesse Chantal Rouleau fait preuve de
dynamisme et d’une vision d’avenir pour
ses citoyens. De nombreux chantiers sont
en cours et verront leur concrétisation
avant la fin de l’année ou en 2016.
Un investissement de près de 16 M$
pour moderniser l'aréna
Rodrigue-Gilbert
La mairesse de l'arrondissement de
Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles,
madame Chantal Rouleau, ainsi que le res-
ponsable de l'approvisionnement, des
sports et loisirs ainsi que des communautés
d'origines diverses au comité exécutif de la
Ville de Montréal, monsieur Dimitrios
(Jim) Beis, étaient à l'aréna Rodrigue-
Gilbert, il y a quelques jours, pour marquer
le début des travaux de modernisation de
cette installation et souligner les investisse-
ments de près de 16 M$ accordés à ces
rénovations majeures.
« C'est en moyenne 30 000 personnes par
mois qui fréquentent l'aréna Rodrigue-
Gilbert. Avec la réalisation de ces travaux,
nous allons maintenant pouvoir profiter
d'un aréna moderne, fonctionnel, sécuri-
taire et écologiquement responsable » a
indiqué Chantal Rouleau.
Pour sa part, Gilles Déziel, conseiller du
district de Pointe-aux-Trembles affirme «
Vous savez, l'aréna Rodrigue-Gilbert est
une infrastructure importante pour notre
communauté. Des gens dont nous sommes
fiers sont passés ici. Je pense à Michel
Plasse, Michel Bergeron, Mathieu Giroux
et bien évidemment Rodrigue Gilbert. Je
suis heureux que ces travaux débutent
aujourd'hui. Notre Administration tra-
vaille à favoriser l'adoption d'un mode de
vie actif chez les Montréalais. En ce sens,
nos installations sportives municipales
doivent être performantes. Le Programme
de soutien à la mise aux normes des arénas,
dont profite aujourd'hui l'aréna Rodrigue-
Gilbert, est un exemple concret des moyens
que nous déployons. À terme, les citoyens
pourront bénéficier d'un aréna répondant
aux plus hauts critères de qualité», a décla-
ré M. Dimitrios (Jim) Beis.
Un quartier culturel durable
En 2014, Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-
Trembles s’est doté d’un quartier culturel
durable. Les citoyens peuvent maintenant
profiter d’une place publique paysagée sur
le boulevard Saint-Jean-Baptiste, en plein
cnetre du Vieux-Pointe-aux-Trembles, à
l’angle de la rue Notre-Dame.
La place du Village-de-la-Pointe-aux-
Trembles a été inaugurée le 5 juillet 2014.
Ce projet a bien sûr pour ambition d’agré-
menter la vie locale, mais aussi de renforcer
le sentiment identitaire en misant sur l’his-
toire. Il faut dire qu’il y avait là une ancien-
ne forteresse érigée au milieu du XVIIe
siècle par les premiers pionniers euro-
péens, les sulpiciens, afin de protéger l’en-
trée est de l’île. La place est un grand pro-
jet de revitalisation que les habitants de
l’arrondissement attendaient avec impa-
tience. La volonté de l’arrondissement était
d’en faire un lieu de rencontres, dans l’es-
prit de ce qu’étaient les places publiques
par le passé.
D’autres projets dans les cartons
La bibliothèque du boulevard Perras
vieillit et doit faire l’objet de rénovation
pour en faire une bibliothèque moderne et
attractive. Cette rénovation se fera en
même temps que la construction de la mai-
son de la culture, sur un terrain voisin, qui
appartient à l’arrondissement, depuis jan-
vier 2015.
Le chemin sera long avant la concrétisation
du projet, mais l’engagement est ferme. À
l’automne, la population sera consultée et
les jeunes seront rencontrés pour qu’ils
puissent partager leur point de vue. Un
sondage sera aussi mené auprès des
citoyens afin de prendre la température et
s’engager sur une voie démocratique parti-
cipative.
Suivra la mise en place du programme
fonctionnel technique (PFT). Ce qui pren-
dra de six à neuf mois à préparer, et qui
constituera les grandes lignes du projet.
C’est seulement à ce moment que le projet
sera précisé.
Selon une estimation faite en 2013, il s’agi-
rait d’un projet d’environ 30 M$, financé à
80 % par la Ville de Montréal et le ministè-
re de la Culture, montant incluant la
construction de deux nouvelles biblio-
thèques plus petites. Une fois le PFT com-
plété, le concours d’architecture sera lancé
avant de lancer le chantier à une date esti-
mée à 2017. Si l’échéancier est respecté, on
peut espérer assister à l’inauguration de la
nouvelle maison de la culture en 2018.
1,2,3,4,5 7,8,9,10,11,12
Powered by FlippingBook